FC Nantes : Landreau dévoile les attentes de Kita et les grandes ambitions du Collectif Nantais | OneFootball

FC Nantes : Landreau dévoile les attentes de Kita et les grandes ambitions du Collectif Nantais

Logo : But Football Club

But Football Club

Mickaël Landreau a dévoilé les dernières avancées du Collectif Nantais jeudi soir en faisant quelques révélations sur ses relations avec le président du FC Nantes Waldemar Kita.

Voilà une mise au point rassurante les supporters du FC Nantes. Conscients que le projet de reprise est soutenu par une majorité des pro Canaris, Mickaël Landreau a dévoilé hier soir les avancées du Collectif Nantais notamment sur son éventuelle gouvernance.

« On sait que ce n’est pas le Collectif Nantais seul qui sera à la tête du club, a-t-il expliqué sur France 3. On a donné la possibilité à des entreprises locales, ça ne fonctionne pas. On a 2 dossiers solides avec qui on travaille et qui pourraient venir avec nous pour racheter le FCN. Un crowdfunding va bientôt être lancé à partir de 100€/souscription. Les souscripteurs de 100€ à 500K éliront 2 membres du CA. De 500K à 1M€, 2 membres aussi. Pour les souscripteurs de +1M, ils éliront 3 membres. »

« Un projet viable sur les 5, 10, 15 prochaines années »

Landreau a par ailleurs indiqué que 10 millions d’euros étaient déjà dans la cagnotte et que Philippe Plantive a bel et bien discuté avec Waldemar Kita de son intention de créer le Collectif Nantais. « Oui, Philippe Plantive lui en a parlé parce-que pour nous c’était important qu’il ne l’apprenne pas d’une autre personne. On sait qu’il ne sera pas là ad vitam eternam. Donc, nous, il faut se préparer », a-t-il affirmé.

L’occasion aussi pour l’ancien portier des Canaris de dévoiler les attentes de ce même Kita sur une éventuelle succession à la tête du FCN. « Comme il le dit si bien, il veut des gens qui soient solides : que ce soit un projet. Le but c’est d’aller le voir quand ça sera prêt avec quelque chose qui soit solide, a-t-il assuré. Waldemar Kita il le gère comme il a envie le club, jusqu’au moment où il passera la main. On veut se préparer. On ne veut pas que ça se passe comme dans certaines reprises de clubs actuellement (…) On veut que ce projet soit viable à long terme, sur les 5, 10, 15 prochaines années. Ce n’est pas pour toquer aux actionnaires dans un an parce qu’on a plus d’argent ! Non, l’objectif c’est d’avoir l’argent nécessaire pour les 5 prochaines années. »

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher