FC Barcelone : tenu en échec à Pampelune, Xavi peut remercier ses jeunes… et l’arbitre | OneFootball

FC Barcelone : tenu en échec à Pampelune, Xavi peut remercier ses jeunes… et l’arbitre

Logo : But Football Club

But Football Club

Le FC Barcelone a été tenu en échec sur la pelouse de l’Osasuna Pampelune (2-2) après une rude bataille et un gentil coup de main de l’arbitrage sur son deuxième but, inscrit par Abdé.

A travers ce qu’il a pu dire en conférence de presse après la déroute à Munich (0-3) signifiant l’élimination en Champions League mercredi et avant le déplacement à Pampelune ce dimanche, Xavi ne peut pas faire grand-chose avec le groupe actuel. Il lui faut des renforts dès janvier pour mettre en place le beau jeu dont il a été le dépositaire pendant de si nombreuses années. On peut dire que le match de ce dimanche a permis de joindre le geste à la parole. Car dans le jeu, ça n’a pas été brillant pour les Blaugrana !

S’ils ont ramené un nul de Navarre, c’est avant tout grâce à leurs jeunes, Gavi, Nico et Abdé. A la 12e minute, les deux premiers ont combiné pour offrir une action digne du Barça de la belle époque. Une passe lobée de Gavi a permis à Nico de se présenter seul face au portier adverse pour inscrire son premier but chez les pros. Un petit bijou que n’aurait pas renié Xavi ! Les locaux sont revenus au score dans la foulée (14e) mais le FCB a fini par reprendre l’avantage à la 49e par Abdé, qui a repris de volée et en force un centre au second poteau d’Ousmane Dembélé.

Le souci, c’est qu’au départ de l’action, il y a eu une grosse faute de main de Sergio Busquets dans sa surface ! Suite à un cafouillage au sein de sa surface, un joueur barcelonais a voulu dégager le ballon au loin mais celui-ci a heurté la main de Busquets, qui n’était pas collé à son corps et n’avait pas touché une autre partie de son corps au préalable. Le fait que l’arbitre ni la VAR n’ait pas signalé un pénalty a rendu fous les joueurs de Pampelune, surtout que le Barça a repris l’avantage dans la foulée. Heureusement que l'Osasuna a égalisé à quatre minutes de la fin par Avila, sinon la polémique n'aurait pas fini d'enfler !

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher