Équipe de France : Thomas Meunier veut que la Belgique s'inspire de "l'arrogance française" | OneFootball

Équipe de France : Thomas Meunier veut que la Belgique s'inspire de "l'arrogance française"

Logo : Foot National

Foot National

Le latéral belge Thomas Meunier s'est exprimé sur la rivalité entre les Diables Rouges et l'équipe de France.

Elle est aussi restée dans les mémoires et les travers. Outre la demi-finale de la Coupe du monde 2018 en Russie, l'autre demi-finale entre la Belgique et la France, cette fois-ci en Ligue des Nations à Turin pas plus tard qu'en octobre dernier, a du mal également à passer au Plat Pays. Le 7 octobre dernier, et pourtant aux commandes de la rencontre (2-0), les Diables Rouges de Kevin de Bruyne et Romelu Lukaku avaient été renversés par les hommes de Didier Deschamps (2-3), futurs vainqueurs de la compétition. Une rencontre à laquelle n'avait pu prendre part Thomas Meunier, forfait, mais sur laquelle le latéral est revenu dans un entretien à la RTBF.

"La France était supérieure"

"Je pense que la France était supérieure pendant la plupart du match, a reconnu le joueur du Borussia Dortmund. On a eu deux ou trois occasions, on a mis deux buts magnifiques. Puis, ce qui nous fait défaut c’est cette prestance, cette arrogance et ce charisme qui fait que l’adversaire doit continuer à nous craindre et ne pas se dire : 'Maintenant on peut reprendre le dessus'. Normalement, quand c’est 0-2, une équipe du niveau de la Belgique, tu ne laisses pas une fenêtre de tir à une équipe comme la France. Et c’est ce qu’on a fait. Je n’étais pas sur place non plus. Mais ce que je peux dire c’est ce que j’ai analysé à la télévision. Je ne sais pas quels étaient les points tactiques, ni les paroles du coach et du groupe à la mi-temps", a également confié l'ancien joueur du Paris Saint-Germain.

"En Belgique, quand on regarde l’équipe de France, on parle souvent de l’arrogance française, a poursuivi le Diable Rouge. Mais je pense que c’est un élément qui doit être important. Je ne vois pas ça comme de l’arrogance, mais plus comme de la confiance. Certes, un poil exagéré mais c’est aussi ce qui leur permet de se dire : 'C’est qui ces mecs-là premiers mondiaux, rien à faire on va quand même se les faire'. C’est un peu ça l’insouciance française, additionnée à leur confiance en soi, parce que ce sont des joueurs qui "prestent" dans des clubs qui sont les meilleurs clubs au monde. Parfois, on doit être aussi un peu plus comme ça. Pas irrespectueux, mais un peu plus arrogants, un peu plus fous. Je crois que ça nous ferait du bien de ne pas toujours être trop lissés, trop léchés. On a tendance parfois à se sous-estimer je trouve", a fini par analyser Thomas Meunier.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher