Enfin séduisant, l’OL a été plombé par des erreurs à Lens (3-2) | OneFootball

Icon: Olympique-et-Lyonnais

Olympique-et-Lyonnais

·3 décembre 2023

Enfin séduisant, l’OL a été plombé par des erreurs à Lens (3-2)

Image de l'article :Enfin séduisant, l’OL a été plombé par des erreurs à Lens (3-2)

Sous un meilleur visage samedi soir à Lens (3-2), l’OL a malheureusement payé cash ses erreurs et celles du corps arbitral. Une continuité dans cet exercice qui ressemble de plus en plus à un long chemin de croix.

L’effet Sage a-t-il déjà pris en seulement 48h ? Difficile de le dire puisque l’entraîneur intérimaire a fait preuve d’une certaine honnêteté en avouant qu’il n’avait pas eu le temps de travailler défensivement sur les deux jours qu’il a eus avec son groupe. Et pourtant, ce fut un visage bien différent de celui observé ces derniers temps à l’OL. Un visage bien plus séduisant, bien plus offensif, comme si le fameux choc psychologique attendu sous Fabio Grosso était enfin arrivé. Il demandera confirmation mercredi à Marseille et dimanche prochain contre Toulouse, mais il y a du mieux dans le jeu lyonnais. Tellement de mieux que c’est à se poser des questions sur les dernières prestations et la volonté collective…

Samedi, à Lens, il y a enfin eu les ingrédients qui étaient attendus depuis longtemps par les supporters lyonnais. Malgré la présence de quatre joueurs offensifs et la possibilité d’un vrai déséquilibre à l’OL, les Lyonnais se sont attelés à faire front commun et à suivre les directives données par Pierre Sage. Elles n’étaient toutefois pas nombreuses et ont été délivrées sur diapos et vidéos, preuve que quand les joueurs le veulent, ils peuvent comprendre. "On doit se servir de ce match pour avancer. Je voulais que les joueurs aient des repères et la volonté de faire les choses ensemble. Et sur certains paramètres, il y a des choses à garder."


Vidéos OneFootball


Une volonté d'aller de l'avant et défendre ensemble

Quand il aurait pu se montrer frileux par le contexte dans l’environnement lyonnais et une mission qui n’a pas pour vocation à s’éterniser dans le temps, Pierre Sage a finalement mis en pratique ce qui fait sa renommée depuis quelques années : un réel sens tactique et une volonté d’aller vers l’avant. Avec Nuamah, Cherki, Moreira et Lacazette, l’arsenal offensif lyonnais a certainement dû surprendre le RC Lens, qui avouait "ne pas savoir à quoi s’attendre" samedi soir côté lyonnais.

Les Lensois ont été servis et ont heureusement pu compter sur un Brice Samba inspiré couplé à la maladresse lyonnaise avec deux occasions pour Moreira (1re, 58e) ou cette tentative peu académique de Lacazette (40e). Avec l’ouverture du score par Jake O’Brien, devenu co-meilleur buteur de l’OL cette saison, le plan de Sage ne pouvait mieux fonctionner. "Ce match laisse des regrets, mais je préfère avoir des regrets en ayant produit quelque chose." C’est ce qu’il s’est passé à Bollaert et qui peut donner de l’espoir aux joueurs, au staff et aux supporters. Mais, en trois jours, on ne peut totalement panser des plaies qui semblent bien profondes dans l’effectif lyonnais.

Des erreurs, une continuité dans la saison lyonnaise

L’OL reste une bête blessée et qui joue pour conserver sa place dans l’élite. Et une équipe qui joue le maintien a souvent les éléments contraires. Samedi, il y a forcément des décisions arbitrales qui font parler comme ce penalty sifflé juste au retour des vestiaires et qui plombe le moral des Rhodaniens. Il y a cette gifle dans la surface sur Lacazette non sifflée, mais le capitaine lyonnais ne veut "pas se cacher derrière ça, même s’il y a encore un fait de jeu qui ne va pas en notre faveur." C’est malheureusement le lot des équipes en crise de confiance. Et quand, en plus, à côté de ça, l’OL se saborde lui-même, le constat est dur et forcément frustrant au moment de faire le constat de cette 8e défaite de la saison…

Jake O’Brien, passé comme le disent les Anglais de héros à zéro en l’espace de quinze minutes, a lancé le festival des erreurs individuelles. Le penalty est certes gentil, mais Skelly Alvero est sur les talons, une position à ne pas avoir en position défensive. Sur le troisième, Ernest Nuamah ne fait clairement pas l’effort de marquage, de quoi déclencher la colère de Clinton Mata. "Il reste des détails à améliorer sur la concentration en termes de placement, de position sur le penalty. Il y a beaucoup de petites choses à régler, mais il y a une bonne base." Comme Pierre Sage l’a rappelé après le match, il n’y a pas de défaite encourageante, mais samedi, l’OL a livré un visage qui demande à être revu. Dès mercredi à Marseille et avec cette fois des points à la clé.

À propos de Publisher