Djino Forté : "Les Girondins ça demande un boulot quotidien" | OneFootball

Djino Forté : "Les Girondins ça demande un boulot quotidien"

Logo : WebGirondins

WebGirondins

Ce lundi, lors du Talk, Djino Forté est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux contre Brest (1-2) le week-end dernier. Le chroniqueur de WebGirondins en tire 3 leçons.

Nous vous proposons ses propos ci-dessous et dans la vidéo sur cet article

Bordeaux incorrigible

Pour Djino Forté, Bordeaux est retombé dans ses habituels travers dimanche. “On s’est aplati totalement mentalement après le but de Brest" souligne le chroniqueur. Pourtant devant au score suite à une bonne première période, les Marine et Blanc se sont fait renverser en deuxième mi-temps. Dijno Forté pointe une nouvelle fois les défaillances mentales des Girondins.

“Ça commence à se tendre en tribune”

Le chroniqueur est également revenu sur la relation qui se dégrade entre le public et les joueurs. Il met en avant les sifflets du stade accompagnant la fin du match. De plus, il souligne le faible nombre de joueurs venus saluer les supporters.

Djino Forté pointe du doigt le comportement peu professionnel de certains joueurs à la fin de la rencontre. “Comment à partir d’un tel match, des joueurs comme Junior Onana peuvent sortir en courant à la 90e pour partir au vestiaire ? Je trouve ça honteux.”

“Gérard Lopez et Admar Lopes sont eux aussi responsables”

Pour Djino Forté, on ne peut pas mettre tout le temps l’entière responsabilité des mauvais résultats sur Vladimir Petkovic.

Le chroniqueur souligne la gestion de Gérard Lopez et Admar Lopes dans cette crise. Il s’interroge notamment sur la capacité du dernier cité à assumer son rôle de directeur sportif. “C’était la première fois qu’on l'entendait, il était temps” s’exclame-t-il.

En outre, Djino forté met en avant la présence trop rare du propriétaire du club auprès de l’équipe. “Gérard Lopez est très peu au club, les Girondins ça demande un boulot quotidien” insiste-t-il. “On ne peut pas avoir 3 clubs professionnels qui sont en grande difficulté et ne pas intervenir dans ce qui passe.” souligne-t-il pour conclure.



L'intégral du Talk de lundi soir :

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher