Diego Maradona s'est éteint

Logo : OneFootball

OneFootball

Jibril Diop

Image de l'article : Diego Maradona s'est éteint

Diego Maradona a rendu l’âme ce 25 novembre 2020. Il a été victime d’un arrêt cardiaque à Buenos Aires. Il avait été opéré d’un hématome à la tête au début du mois.

Considéré comme l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps, « El Pibe de Oro »a connu une carrière avec plein des hauts grâce à son talent stratosphérique, mais aussi bon nombre de bas à cause de son côté excentrique.

À l’apogée de sa carrière, il a guidé, quasiment à lui seul, l’Argentine vers un succès inattendu au Mondial 1986. Cette édition fut un véritable one-man show de Maradona et peut-être la meilleure performance individuelle de l’histoire de la Coupe du monde.

Ses facéties et coups de sangs étaient compensés par ses coups d’éclats réguliers. Après les promesses affichées dans son Argentine natale (Boca et Argentinos Juniors entre 1976 et 1981), il a confirmé son statut de superstar à Naples entre 1984 et 1991.

Mais avant de s’exporter en Italie, son passage au FC Barcelone était nettement moins mémorable et s’était même terminé sur une violente bagarre en finale de la Coupe du Roi 1984.

En fin de carrière, il s’est offert une pré-retraite bien méritée au bercail avec les Newell’s Old Boys et, pour finir en beauté, son club de coeur Boca Juniors. Il a raccroché les crampons en 1997.

Milieu offensif trapu et coriace, Maradona est progressivement devenu une icône de la classe ouvrière argentine (dont il était originaire) et même celle de l’Italie, du fait de son passage triomphal à Naples.

Malgré ses frasques et son physique parfois fragile, il a emmagasiné 490 matches officiels de club en 21 ans de carrière pour 259 buts.

Au fil des décennies, son style de jeu — un subtil mélange de dribbles, feintes et accélérations soudaines — a été imité mais rarement égalé. « Grande » Maradona.