David Guion : « C’est le travail de mon Président, et je sais qu’il travaille beaucoup là-dessus. On lui fait confiance avec ses équipes parce qu’en effet, on a besoin de se renforcer » | OneFootball

David Guion : « C’est le travail de mon Président, et je sais qu’il travaille beaucoup là-dessus. On lui fait confiance avec ses équipes parce qu’en effet, on a besoin de se renforcer »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

En conférence de presse d’après match – et via ARLDavid Guion est revenu de manière globale sur la victoire des Girondins de Bordeaux face à Rodez (0-3).

« C’est une satisfaction d’ouvrir notre compteur de victoires, qui plus est à l’extérieur face à une équipe qu’on sait redoutable à domicile. Vous n’êtes pas sans savoir que contre Caen et Toulouse, ils les ont gagnés, et c’était très difficile ici de venir s’imposer. Je trouve qu’on l’a fait de belle manière, notamment sur cette première mi-temps. Les garçons ont été récompensés, notamment de leur investissement sur cette seconde mi-temps, et je pense aussi de leurs qualités parce que j’ai trouvé que les deux buts qu’on a marqués étaient jolis […] Si c’est une confirmation des jeunes ? On avait pratiquement le même groupe, même un petit peu rajeuni. Il y avait douze garçons sur les dix-huit qui sont formés au club. Oui, on est encore dans l’apprentissage, et c’est vrai qu’être capables, à l’extérieur, d’avoir ce caractère, et notamment sur la première mi-temps, je trouve que c’est une bonne chose. Les garçons voient à quoi ils vont être confrontés le week-end, et je trouve qu’ils s’en sont bien sortis. Sur cette seconde mi-temps, je trouve qu’on a hésité entre attaquer et défendre, on n’a pas été bons techniquement notamment au milieu de terrain où on a perdu trop de ballons faciles. C’est vrai que les joueurs étaient un peu entre deux chaises, ils ne savaient pas trop quoi faire, alors qu’on leur avait demandé de continuer à jouer. On aurait dû marquer ce troisième but, notamment sur coup de pied arrêté. On aurait dû marquer ce troisième but beaucoup plus tôt, et en fin de compte il est arrivé un peu tard à mon sens. Ça a complètement délivré l’équipe ».

Le coach bordelais a t’il des indications sur les joueurs qui vont partir, afin de pouvoir qualifier les deux recrues en salle d’attente ?

« Vous connaissez la situation. Moi, je ne peux vous parler que du sportif, je ne peux pas vous parler des situations au niveau juridique et financier. Pour moi, c’est difficile… Vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez sur le sportif, il n’y a pas de problème, mais je ne sais pas ce qu’il faut libérer comme masse salariale… C’est le travail de mon Président, et je sais qu’il travaille beaucoup, beaucoup là-dessus. On lui fait confiance avec ses équipes parce qu’en effet, vous le savez, on a besoin de se renforcer ».

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher