D2F : Les Messines terminent sur une défaite | OneFootball

D2F : Les Messines terminent sur une défaite

Logo : Let's Go Metz

Let's Go Metz

Ce dimanche se jouait le dernier match de la saison de D2F et les Messines terminent sur une défaite concédée sur le fil 3 buts à 2 sur la pelouse de l’ESOF La Roche/Yon. Un revers sans conséquences pour les grenats déjà maintenues pour la saison prochaine.

Elles avaient lancé leur saison sur une victoire à domicile contre l’ESOF La Roche/Yon en septembre dernier pour la première journée de D2F, mais les Messines terminent sur une défaite en Vendée en clôture du championnat. Un revers sans conséquences de la section féminine du FC Metz puisque les protégées de Jessica Silva avaient depuis longtemps validé leur maintien et terminent 4èmes au classement devant Strasbourg et Lens, également battus lors de cette dernière journée. Amélie Delabre et Marjorie Boilesen sont les buteuses du jour côté grenat. Maintenant, place à une trêve estivale bien méritée pour les joueuses du club à la Croix de Lorraine après une saison en demi-teinte où elles auront longtemps joué les fers de lance. Pour autant, cette épilogue ne ravit guère la coach canadienne.

« On n’a pas le droit de finir l’année comme ça… »

Même avec cette belle place de quatrième, Jessica Silva regrette la défaite lors de ce dernier match. Fidèle à son fighting spirit, la coach du FC Metz s’est montrée très critique envers la prestation de son groupe. « On a vu une équipe et des joueuses en face qui jouaient leur vie. Et nous n’avons pas joué notre vie. On peut être l’équipe la plus talentueuse du monde, au final l’état d’esprit et le mental sont primordiaux. Faut qu’on soit meilleures. On n’a pas le droit de finir l’année comme ça. » Une défaite qui a du mal à passer pour la technicienne grenat… « Il faudra montrer un autre état d’esprit l’an prochain si on veut espérer être parmi les meilleurs clubs. Surtout avec le changement structurel de la D2 Féminine qui approche. L’année prochaine toutes les équipes vont jouer leur survie. » Le ton est donné.

Crédit photo : Julien Buret

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher