Cyril (Débriefeur Gold FM) : « Que de mauvais timing, que de mauvaises décisions. Tout ça fait qu’on en est là. C’est d’une tristesse… » | OneFootball

Cyril (Débriefeur Gold FM) : « Que de mauvais timing, que de mauvaises décisions. Tout ça fait qu’on en est là. C’est d’une tristesse… »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

« Moi j’ai surtout l’impression que ce n’est pas un entraîneur, c’est un sélectionneur, un manager un petit peu à l’anglaise. C’est quelqu’un qui aime coacher de manière assez hautaine et le fait qu’il le fasse sans ses adjoints, ses personnes de confiance ou du personnel rapporté. Je n’ai rien contre Jaroslav Plasil ou André Monteiro mais ça n’a pas pris et ça n’a pas pris avec David Guion. A un moment donné, un staff c’est une unité, une façon de penser, une vision et s’ils ne vont pas tous dans le même sens et ne sont pas d’accord sur les fondamentaux, ça devient très très compliqué. Vladimir Petkovic je n’avais rien contre lui mais c’est vrai qu’au départ j’aurais préféré un coach français en sachant qu’on devait reconstruire une équipe. Il était compliqué de repartir avec un coach qui n’était pas habitué à cette compétition d’autant plus que Gérard Lopez était conscient de ça puisqu’il l’avait dit au début, ok on vise le top 10. Mais on sait depuis le début de saison que ça va être compliqué mais on a prévu au fur et à mesure de remonter. Cette dynamique là n’a jamais eu lieu car on a toujours été incapables de faire des clean sheet, de gagner des matchs et de faire une série. Et puis il y a eu cet entêtement, c’est un entraîneur qui est venu pour le chèque on ne va pas se cacher. Il avait une proposition de Russie il me semble et il vient à Bordeaux. On sait qu’il est venu pour le pognon. Il n’allait pas démissionner, la direction, sachant qu’elle avait des problèmes de sous vu qu’elle a payé le club avec de la dette… C’est un entraîneur qu’on a signé 3 ans à plusieurs millions d’euros l’année donc ça tentait de repousser l’échéance. Décembre on hésite, après Rennes où on prend 6-0, on perd contre Marseille… Il y a plein d’évènements qui font que c’était le moment et finalement on le fait à la fin du mercato. Le mercato a été fait en une journée alors que les défaillances de l’effectif étaient visibles. Que de mauvais timing, que de mauvaises décisions. Tout ça fait qu’on en est là. C’est d’une tristesse… »

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher