Copa Libertadores 2021 : River seul survivant argentin

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F22-07-21%2Fromero.jpg&q=25&w=1080

Alors que le Brésil continue de rouler sur la Libertadores, les espoirs de l’Argentine ne reposent désormais plus que sur River Plate.

Le River de Gallardo est une formidable machine. En Copa Libertadores, il sait écrire l’histoire, renverser la moindre situation. Face à Argentinos de sa bête noire Gabriel Milito, el Muñeco a changé son système et redonné vie à une équipe qui n’avait pas encore gagné depuis la reprise. La solution ? Bruno Zuculini aux côtés d’Enzo Perez pour permettre à ce dernier de prendre tranquillement son rôle de cerveau de son équipe. Avec en plus un Braian Romero déjà parfaitement installé dans ce onze et dans tous les bons coups, ce River est injouable et a déroulé. Deux buts de l’ancien de DyJ, dont une merveille en première période, et on a retrouvé le River de Gallardo. Celui qui prend le dessus tactiquement, celui où l’ensemble des joueurs se met au niveau du rendez-vous. Accroché à l’aller, River s’est donc imposé à La Paternal, sa première victoire en déplacement chez un autre Argentin depuis vingt-trois ans. Et au terme de ce nouveau record de l’ère Gallardo, décroche une nouvelle place en quarts de finale où les Millonarios croiseront l’Atlético Mineiro d’un certain Nacho Fernández.

River sera ainsi le seul rescapé argentin en quarts. Partant avec une courte longueur d’avance et un match terminé dans la souffrance à l’aller, Vélez est tombé à Guayaquil face à Barcelona. La faute a des erreurs payées cash et un adversaire qui les a parfaitement exploitées. Un mouvement parfait en milieu de premier acte qui a débordé une défense trop lente, un penalty concédé qui fait basculer le match en deuxième période et une voracité adverse qui a fini par faire craquer un Fortín bien trop naïf et toujours aussi en danger quand il n’a pas le ballon. Barcelona a construit une victoire solide et tout en sérénité, à peine perturbée par l’égalisation de Lucero en début de second acte, et file donc vers les quarts.

Les Équatoriens pourraient être les seuls avec River à venir perturber la Coupe du Brésil qui s’est mise en place en Libertadores. Car après São Paulo et l’Atlético Mineiro la veille, Flamengo et Palmeiras ont tranquillement composté leur billet pour les quarts. Le Mengão a retrouvé ses joueurs et son efficacité pour totalement écraser Defensa y Justicia dont les envies de jeu ont été totalement annihilée par un Flamengo pressant haut et isolant les offensifs adverses. De son côté, Palmeiras également été trop largement supérieur à une Católica qui n’a même pas eu le temps d’y croire tant la domination du Verdão a été totale. Les hommes d’Abel Ferreira pourraient même regretter de ne s’être imposés que d’un tout petit but, mais la qualification du tenant du titre n’a souffert d’aucune discussion. Elle nous offre un Choque-Rei en quarts.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher