CONCACAF Champions League 2021 : finale entre habitués | OneFootball

CONCACAF Champions League 2021 : finale entre habitués

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

On connait désormais l’affiche de la finale de la CONCAChampions 2021. Sans surprise, celle-ci sera 100% mexicaine, elle ira même opposer six des dix derniers titres décrochés. L’América défiera les Rayados.

Il n’y avait guère de suspense à Philadelphie à l’heure du retour opposant l’Union et l’invincible América a imposé sa méthode : celle qui fait de ces Águilas une formation clinique, qui n’a pas besoin d’être spectaculaire pour gagner. Face aux Aigles de México, Philadelphia n’a pas été non plus très dominant, même si Ochoa a été contraint de briller en fin de premier acte devant Przybyłko et surtout devant Jamiro Monteiro en sortant le penalty qui aurait pu tout changer en début de deuxième période. Mais l’Union a donc fini par céder, comme si finalement le dénouement était inévitable. L’América a géré ensuite et attendu tranquillement que l’occasion se présente pour tuer le suspense : d’abord par Benedetti à l’approche des dix dernières minutes, ensuite par Henry Martín en toute fin de partie. 2-0 à l’aller, 2-0 au retour, les Águilas retrouvent une finale cinq ans après la dernière victoire.

Une finale au cours de laquelle les hommes de Solari croiseront un autre habitué, les Rayados de Monterrey. Car avec la qualification de l’América, on savait déjà que la finale de CONCAChampions serait 100% MX pour la neuvième fois en treize éditions (rappelons que le vainqueur est Mexicain depuis 2006, soit seize éditions), restait à connaître le rival. Et le suspense était entier après la courte victoire des Rayados au Géant d’Acier face à Cruz Azul à l’aller. Mais le suspense n’a pas duré une demi-heure. Septième minute, ballon de Funes Mori, relai de Carlos Rodríguez et Maxi Meza ouvrait le score. Si Orbelin Pineda entretenait l’espoir sur un coup franc indirect à l’ancienne deux minutes plus tard, les hommes de Javier Aguirre reprenaient tout de suite (ou presque) les devants sur un golazo de Duván Vergara. Le coup était rude pour Cruz Azul qui butait sur Andrada ou touchait les montants lorsque dangereux. Il était définitif sur l’action polémique du premier acte, un ballon donné dans la profondeur par Meza à Vergara, Rafael Baca taclait, le ballon revenait sur Funes Mori qui trompait Jurado. But accordé au VAR alors que Duván Vergara était clairement hors-jeu mais la décision arbitrale voulait qu’il n’eût sans doute pas suffisamment influé sur l’action (sic). Avec alors quatre buts à inscrire, Cruz Azul continuait cependant de tenter mais se montrait trop malchanceux – parfois maladroit – et allait être puni en début de second acte, une fois encore par Rogelio Funes Mori. 4-1 Rayados, match plié. La fin de partie était interrompue par de nouveaux chants homophobes descendus des tribunes et plus rien de notable se passer sur le terrain. Vainqueur en 2019, auteur d’un sans-faute en finale, Monterrey défiera un nouveau géant mexicain cette saison pour aller décrocher un cinquième titre.

À propos de Publisher