Comme Moukoko, ils ont débuté en pro à 16 ans mais certains ont déçu

Logo : OneFootball

OneFootball

Romain Welter

Image de l'article : Comme Moukoko, ils ont débuté en pro à 16 ans mais certains ont déçu

Entré en jeu au lendemain de son anniversaire, Youssoufa Moukoko est donc devenu le plus jeune joueur de l’histoire de la Bundesliga.

Compte tenu de ses statistiques exceptionnelles, de grandes choses sont attendues du nouveau phénomène du Borussia Dortmund.

Mais d’autres ont débuté en pro à 16 ans… avec plus ou moins de succès.

Ils sont devenus des stars

Commençons avec la crème de la crème. Ces quatre-là ont été lancés alors qu’ils étaient adolescents mais ont confirmé au plus haut niveau. Rejeton du PSG, Kingsley Coman a été champion en France, en Italie et en Allemagne.

Formé à Feyenoord, Georginio Wijnaldum est devenu incontournable avec Liverpool et les Pays-Bas. Enfin, deux enfants d’Anderlecht, Romelu Lukaku et Youri Tielemans, qui font désormais les beaux jours de la Belgique et se régalent avec l’Inter et Leicester.

Ils sont de bons joueurs mais…

Deuxième catégorie. On ne sait pas encore s’ils vont réussir une belle carrière mais ils sont tout de même bien partis. Deux anciens de Ligue 1 dans cette catégorie : Allan Saint-Maximin et Neal Maupay qui ont débuté à 16 ans avec l’ASSE et Nice et exercent désormais leurs talents en Premier League. Avec un certain succès.

Moise Kean était lui annoncé comme un phénomène à la Juve et se relance avec le PSG après une saison anonyme à Everton. Enfin, Martin Odegaard bénéficie enfin de la confiance de Zinedine Zidane mais il faut attendre pour voir son impact au Real Madrid.

Ils n’ont pas confirmé

Troisième catégorie. Ils font des carrières honnêtes mais assez loin des espoirs placés en eux. Trois rejetons de la Serie A : Stefano Okaka, Valeri Bojinov et Stephan El Shaarawy. Le dernier compte certes 28 sélections avec l’Italie mais n’a jamais été au niveau pour s’exprimer dans une très grosse écurie européenne. Les deux autres sont devenus des joueurs honnêtes de Serie A. Guère plus.

Jack Wilshere, Aaron Lennon et Mbaye Niang pourront être fiers de leurs carrières respectives. Mais n’auraient-ils pas dû illuminer chaque stade où ils posent les pieds ? Les regrets sont notamment immenses pour l’ancien crack d’Arsenal et le prodige de Caen.

Enfin, un nom qu’on avait oublié : Albert Rafetraniaina. Lancé par Claude Puel à Nice en 2012, le Malgache n’a jamais confirmé en Ligue 1 et évolue désormais en Serie D italienne.

L’avenir est à eux

Ces derniers mois, de nombreux prodiges ont été lancés au niveau professionnel à l’âge de 16 ans. On retrouve notamment Ansu Fati, Jérémy Doku, Eduardo Camavinga, Ryan Gravenberch, Rayan Cherki, Willem Geubbels ou encore Harvey Elliot. Lesquels réussiront à percer pour devenir des très grands joueurs dans les prochaines années ?