Colombie – Torneo Finalización 2021 : Cali puissance dix | OneFootball

Colombie – Torneo Finalización 2021 : Cali puissance dix

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Le Deportivo Cali a remporté son dixième titre de champion grâce à sa victoire 2-1 sur la pelouse du Deportes Tolima. Mené à la pause le club caleño a tout renversé après la pause.

Dès le coup de sifflet final les supporters du Deportivo Cali ont envahi les rues de la capitale vallecaucana. S’ils ont pu fêter leur dixième titre, c’est en partie grâce à leur entraineur Rafael Duhamel, premier coach vénézuélien sacré en Colombie, qui a su rectifier le tir après une première période totalement ratée.

Deux changements dans le onze de départ du Deportivo Cali par rapport au match aller : changement de latéral droit avec la titularisation du jeune formé au club Juan Esteban Franco et surtout changement bien plus défensif avec Andrés Balanta titularisé au milieu. Juan Camilo Angulo et surtout Andrés Colorado ont pris place sur le banc. Côté Tolima deux changements aussi : un forcé puisque Sergio Mosquera blessé lors du match aller n’a pas pu tenir sa place. Remplaçant à l’aller Anderson Plata était cette fois bel et bien titulaire.

Grâce à un Daniel Cataño intenable le champion en titre est parti tambour battant et a fort logiquement été récompensé dès le quart de jeu. Au deuxième poteau sur un corner, le capitaine Julián Quiñones a pris le meilleur sur Hernán Menosse pour ouvrir le score. Pas rassasiés, les joueurs d’Hernán Torres n’ont pas levé le pied et Guillermo De Amores a dû s’employer pour éviter un score plus lourd. Après la pause, le Deportes Tolima a eu deux énormes occasions de faire le break, motamment la deuxième où après avoir dribblé le portier uruguayen Anderson Plata s’est loupé.

Malmené Rafael Dudamel a très vite réagi après la pause. Exit Balanta et avec Colorado le Deportivo Cali est rapidement revenu dans le match. Très triste en première période et quasiment inoffensif, avec une volonté grotesque de chercher un pénalty, le club azucarero a tout renversé en quinze minutes. Très précieux devant avec une capacité à épuiser la défense, Ángelo Rodríguez a réalisé un geste de grande classe pour permettre à son équipe d’égaliser. Servi dos au but il a mystifié Eduar Caicedo pour faire une déviation gagnante à Jhon Vásquez. Le petit ailier ne s’est pas fait prier pour allumer William Cuesta. Eduar Caicedo choix perdant d’Hernán Torres. Auteur d’une faute grossière juste devant sa surface et logiquement averti en première période, battu sur le but de l’égalisation, sa fin de match a viré au cauchemar. Si sa deuxième grosse faute lui a miraculeusement évité l’exclusion, il a coûté la victoire à son équipe lorsque, à la lutte avec Jorge Marsiglia, il a touché le ballon du bras. Le pénalty peut sembler sévère dans la mesure où il est très proche du défenseur central, mais cette faute est en partie due à son erreur de marquage initiale. Le meilleur buteur du championnat, Harold Preciado, a donné un avantage définitif à son équipe. Sonné le Deportes Tolima n’a même pas réagi face à un adversaire qui a parfaitement géré sa fin de match.

Signé Dudamel

Arrivé début septembre l’ancien sélectionneur du Venezuela a réussi un retour triomphant dans le club avec lequel il avait été sacré champion en 1998. En trois mois, il a réussi à donner une autre dimension à cette équipe et a fait des choix forts. En difficulté avec Alfredo Arias, il a réussi à remettre à Ángelo Rodríguez la tête à l’endroit. Dans un rôle de faux numéro neuf Teó a brillé comme Harold Preciado, meilleur joueur de la phase finale et de loin avec huit buts après la phase régulière. Offensive, son équipe tourne d’ailleurs à deux buts par match dans cette même période. Solide, son équipe est également relativement peu inquiétée dans le jeu, sa fébrilité vient surtout des coups de pied arrêtés. Les changements de Dudamel ont été décisifs dans cette finale retour et il a mieux maitrisé les évènements que son adversaire. Grâce à ce succès le Deportivo Cali s’évite également une phrase préliminaire de Libertadores plus que compliquée et rejoint directement la phase de groupes.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher