Christophe Monzie : « Il y a des joueurs qui n’étaient pas nés dans cette équipe bordelaise la dernière fois que Bordeaux a joué à Laval… » | OneFootball

Icon: Girondins4Ever

Girondins4Ever

·2 octobre 2022

Christophe Monzie : « Il y a des joueurs qui n’étaient pas nés dans cette équipe bordelaise la dernière fois que Bordeaux a joué à Laval… »

Image de l'article :Christophe Monzie : « Il y a des joueurs qui n’étaient pas nés dans cette équipe bordelaise la dernière fois que Bordeaux a joué à Laval… »

« C’est un stade où ils ont rarement réussi. Le dernier match contre Laval était en 1988, ça ne nous rajeunit pas. C’est vrai que c’est un événement. C’est un peu un voyage dans l’inconnu. Il y a des joueurs qui n’étaient pas nés dans cette équipe bordelaise la dernière fois que Bordeaux a joué au stade Francis Le Basser, il faut quand même le savoir […] Cette équipe est bien outillée, notamment offensivement par rapport à Rodez et Quevilly, qui ont des attaquants qui n’ont pas le talent de Laval. Cela peut être un test entre une équipe qui descend de Ligue 1, et une autre qui monte de National. Je crois que la plus grosse erreur que pourraient commettre les Girondins, ce serait d’y aller la fleur au fusil. Ce n’est pas le genre de la maison, ils ne l’ont jamais fait cette année. Ils n’ont jamais pris un match par-dessus la jambe cette année, ce n’est pas le Bordeaux de l’année dernière où ça arrivait plus souvent qu’à son tour. Cette année, on a appris à être humbles parce qu’on sait d’où l’on vient, et on a aussi des jeunes joueurs qui ont assuré plus que l’intérim pendant les sept premières journées, jusqu’à ce que les tauliers soient autorisés à jouer. Pour moi, c’est tout d’un match piège. Après, il y aura quand même un avantage pour les bordelais, c’est qu’ils connaitront le résultat de leurs adversaires qui auront joué 48 heures plus tôt. On va voir comment ça va se goupiller samedi, mais il y a peut-être une occasion à saisir face à une équipe qui n’a toujours pas gagné à domicile ».

À propos de Publisher