Christophe Monzie : « Dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis » | OneFootball

Icon: Girondins4Ever

Girondins4Ever

·19 septembre 2022

Christophe Monzie : « Dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis »

Image de l'article :Christophe Monzie : « Dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis »
Image de l'article :Christophe Monzie : « Dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis »

(Photo by Vincent Poyer/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur ARL, Christophe Monzie est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux face au DFCO (2-1), comptant pour la 9ème journée de Ligue 2 2022-2023.

« Bordeaux n’est rentré au vestiaire qu’avec un avantage de 1-0 à la pause. C’était la première mi-temps la plus aboutie, vis-à-vis du nombre d’occasions, mais pas au nombre de buts marqués. A l’inverse, rarement les dijonnais ont été en mesure d’être dangereux et de cadrer même, d’inquiéter Gaëtan Poussin. Mais à force de ne pas marquer ce second but, cela nous pendait au nez… On le voyait venir comme un éléphant dans un corridor […] On est revenus de très loin avec ce but de géorgien, même si sur le match et au vu du nombre d’occasions, cette victoire est logique […] Mais n’oublions pas ce miracle avec cet arrêt de Gaëtan Poussin. Le dijonnais avait marqué, c’était sûr à 99%. Sauf que Gaëtan Poussin est sur la trajectoire, et qu’en plus il ne la relâche pas… […] Il fallait gagner, et on revient de très loin, alors qu’on n’aurait jamais dû trembler. On revient de loin, on s’est compliqué un peu la vie tout seul, avec trop de déchet dans la finition, et même s’il y a eu des actions magnifiques qui auraient mérité un meilleur sort. Mais elles ne l’ont pas eu ce meilleur sort car dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis. Mais Bordeaux l’emporte grâce à une frappe magistrale de Zuriko Davitashvili a donné la victoire à Bordeaux. Bordeaux est dans les temps de passage ».

Image de l'article :Christophe Monzie : « Dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis »
Image de l'article :Christophe Monzie : « Dans le dernier geste, on était trop indolents et pas assez précis »

À propos de Publisher