Charlotte Bilbault : « Le mercato a été pas mal agité. Ces derniers mois, il y a des nuits où je n’ai pas beaucoup dormi ! » | OneFootball

Icon: Girondins4Ever

Girondins4Ever

·24 septembre 2022

Charlotte Bilbault : « Le mercato a été pas mal agité. Ces derniers mois, il y a des nuits où je n’ai pas beaucoup dormi ! »

Image de l'article :Charlotte Bilbault : « Le mercato a été pas mal agité. Ces derniers mois, il y a des nuits où je n’ai pas beaucoup dormi ! »
Image de l'article :Charlotte Bilbault : « Le mercato a été pas mal agité. Ces derniers mois, il y a des nuits où je n’ai pas beaucoup dormi ! »

Régis HAZENFUS – Photographe / https://www.facebook.com/photographe.regishazenfus

Passée cet été des Girondins de Bordeaux à Montpellier, club qu’elle avait déjà connu par le passé, Charlotte Bilbault est revenue sur son choix de signer dans l’Hérault, pour la FFF.

« Le mercato a été pas mal agité. Ces derniers mois, il y a des nuits où je n’ai pas beaucoup dormi ! Je me posais beaucoup de questions. J’ai toujours fait les bons choix. La question était de revenir aux sources à Montpellier où j’ai mes meilleur(e)s ami(e)s et où je connais du monde Le club n’a pas trop changé, la plupart des salarié(e)s sont resté(e)s. À Montpellier, il y a cette stabilité, cet équilibre que je recherche. C’était une décision difficile mais finalement naturelle et spontanée d’y revenir. J’espère que l’on va ramener un trophée ou une qualification en Ligue des champions car ça fait un moment que ce n’est pas arrivé et il manque cette étape pour viser encore plus haut. C’est un peu comme à la maison ici. Je connais très bien le club, les salarié(e)s n’ont pas trop changé, les joueuses un peu plus car les nouvelles générations arrivent mais j’en ai retrouvé certaines avec lesquelles j’avais joué ou joue actuellement en sélection. Dans l’intégration et la vie quotidienne, c’est beaucoup plus facile d’arriver dans un club où l’on connaît les lieux, les visages… Mentalement, on se sent mieux et la confiance arrive plus rapidement. J’ai gagné en maturité. Quand je suis partie, j’étais encore un bébé, j’étais en apprentissage et j’ai beaucoup appris depuis sur le plan de l’intelligence de jeu et la gestion des émotions. C’est un paramètre important. Je suis quelqu’un qui, de nature, fonce tête baissée et désormais je prends plus de recul sur les situations, j’analyse davantage. On verra lors des prochains matches mais après deux journées, je me sens bien et je suis contente de mon choix ».

Image de l'article :Charlotte Bilbault : « Le mercato a été pas mal agité. Ces derniers mois, il y a des nuits où je n’ai pas beaucoup dormi ! »

À propos de Publisher