Bruno Genesio (Rennes) : "Si c’est moi qui fait la saison à la place de Peter Bosz, je me fais découper toute la saison" | OneFootball

Icon: Foot National

Foot National

·22 septembre 2022

Bruno Genesio (Rennes) : "Si c’est moi qui fait la saison à la place de Peter Bosz, je me fais découper toute la saison"

Image de l'article :Bruno Genesio (Rennes) : "Si c’est moi qui fait la saison à la place de Peter Bosz, je me fais découper toute la saison"

L'entraîneur du Stade Rennais Bruno Genesio est revenu sur le traitement médiatique subi lors de son passage à l'Olympique Lyonnais.

Bruno Genesio n'a pas oublié. Actuellement entraîneur du Stade Rennais, poste qu'il occupe depuis le mois de mars 2021, le technicien de 56 ans est revenu sur le traitement médiatique subi lors de son passage à l'Olympique Lyonnais. En fin d'année 2015, celui qui occupe alors le poste d'adjoint est appelé à prendre les rênes de l'équipe professionnelle. Une aventure prolongée jusqu'en 2019, avec parfois une réticence affichée par certains supporters à son égard.

"Vous m'auriez laminé !"

"La première chose qui a joué contre moi, c’est cet a priori défavorable dès ma nomination que je peux comprendre puisqu’on inaugurait le nouveau stade, que beaucoup de gens pensaient que ça aurait dû être Mourinho ou un autre entraîneur reconnu, qui avait gagné des titres, se remémore-t-il auprès de L'After Foot La Revue. Et c’est moi, entraîneur adjoint, qui prends le poste. Je comprenais qu’on s’interroge sur ma faculté à gérer un groupe, avec des stars etc. Dans l’ensemble, je dis bien dans l’ensemble, les résultats et le jeu proposé ont été plutôt bons, mais on n’est jamais sorti de ce credo : ‘Genesio, il n’est pas fait pour ce poste’. Ce qui a joué en ma défaveur, malgré le soutien du président, en externe et en interne. J’y tiens, parce que malgré tout ce qui a pu être dit, j’ai toujours eu ce soutien. Les joueurs, je n’ai pas le sentiment qu’ils m’aient lâché. Si j’ai fait trois ans et demi, c’est grâce à eux. Il y a eu des matchs et des résultats moins bons, mais ça a été une expérience importante pour la suite de ma carrière", indique-t-il.

Pour autant, celui qui a été nommé meilleur entraîneur de Ligue 1 la saison dernière ne démord pas sur le traitement médiatique subi notamment par l'émission L'After Foot. "Si c’est moi qui fait la saison de Lyon cette année, à la place Peter Bosz, je me fais découper toute la saison. Ce qui lui a été épargné", estime Bruno Genesio, qui insiste au cours d'un échange avec l'éditorialiste Daniel RIolo : "Mais si ça avait été moi, ce n’est pas que vous m’auriez arrangé, vous m’auriez découpé, laminé ! C’est ça que je vous reproche." Et l'ex-coach des Gones de se souvenir, amer : "Mais neuf fois sur dix, de quoi on me parlait en interview ? De mes problèmes avec les supporters, des critiques des médias, de ma relation avec le président… On ne me demandait jamais quelles étaient mes intentions de jeu, ce que j’avais envie de mettre en place. Ces mêmes médias, lorsqu’ils sont face à des entraîneurs étrangers, ils leur posent des questions sur le jeu, le recrutement, leur système tactique…", souffle-t-il pour terminer.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher