Brésil – Suisse 1-0 : Les tops et les flops | OneFootball

Icon: BeFootball

BeFootball

·28 novembre 2022

Brésil – Suisse 1-0 : Les tops et les flops

Image de l'article :Brésil – Suisse 1-0 : Les tops et les flops

Le Brésil s’est qualifié pour les 8e de finale de la Coupe du Monde après sa deuxième victoire en autant de matchs. Face à la Nati, et sans Neymar, la Seleçao a péché offensivement, et s’en est remise à Casemiro (83e) pour remporter la rencontre.

Le brésil n’a pas été flamboyant face à la Suisse, mais s’est qualifié pour les 8e de finale, au terme d’un match pauvre en occasion. Vinicius Jr aurait pu ouvrir le score en première période, mais sa reprise du tibia a été repoussée par Yann Sommer (27e). Les joueurs de Tite ont mis le bleu de chauffe en seconde période, et ont même cru à l’ouverture du score par ce même Vinicius (64e).

Un but refusé pour hors-jeu, qui a eu le mérite d’emballer le match. Face à des Suisses bien regroupés, c’est Casemiro qui a délivré les siens, d’une superbe demi-volée en fin de match (83e). Le Brésil, qualifié, affrontera le Cameroun lors du dernier match, alors que la Suisse jouera sa qualification contre la Serbie.

Les tops de Brésil-Suisse :

Vinicius Junior (6/10) : En l’absence de Neymar, l’animation offensive du Brésil est venue de son côté. Il aurait pu ouvrir le score en première mi-temps d’une reprise de volée sortie par Sommer. Plus en vue en seconde période, il pense inscrire le but du 1-0, refusé pour un hors-jeu de Richarlison. L’attaquant du Real Madrid s’est beaucoup démené sur son côté, c’est notamment lui qui fait la différence sur le but de Casemiro (83e).

Manuel Akanji (6/10) : Il est le pillier de cette défense suisse. Puissant, solide et peu mis en difficulté face à l’inertie offensive des brésiliens, c’est surtout dans le rôle de premier relanceur que Manuel Akanji a excellé ce soir. Systématiquement, le défenseur de Manchester City a cherché à relancer proprement, en cassant la ligne du milieu. On comprend pourquoi Pep Guardiola est allé le chercher à Dortmund cet été.

Casemiro (5/10) : Sans être vraiment flamboyant, Casemiro aura eu le mérite de qualifier le Brésil pour les 8ème de finale. Une grosse demi-volée pleine lucarne en fin de match qui vient sauver un Brésil en manque d’idées ce soir.

Les flops de brésil – Suisse :

Breel Embolo (3/10) : Si la Suisse a longtemps cru tenir tête au Brésil, Breel Embolo quant à lui, n’a pas existé ce soir. Buteur face au Cameroun, l’attaquant de Monaco a été sevré de ballons et muselé par la charnière brésilienne. Il aurait pu profiter d’une erreur de relance d’Alisson en seconde période, mais il n’en est rien, Embolo a passé un match très compliqué. Remplacé par Haris Seferovic (73e).

Raphinha (2/10) : Le joueur du Barça déçoit depuis le début de la compétition. Ce soir, il avait la charge de mener l’attaque du Brésil. Sur son côté droit, il n’a pas montré grand chose. Beaucoup de ballons perdus, peu de percussion. Attention à lui, Antony, qui l’a remplacé pour le dernier quart d’heure, pourrait rapidement lui passer devant.

Richarlison (3/10) : On en attendait beaucoup plus de la part de Richarlison après son doublé contre la Serbie. Orphelin de Neymar sur ce match, il n’a pas réussi grand chose. Trop court sur un centre extérieur de Vinicius en seconde période, il a même réussi à lui enlever un but, après une position de hors-jeu. Remplacé par Gabriel Jesus (73e).

Suivez l’actualité de la Coupe du Monde sur notre site Internet et notre compte Twitter !

À propos de Publisher