Bonnet : "On a les profils pour les contrer" | OneFootball

Bonnet : "On a les profils pour les contrer"

Logo : Evect

Evect

Les Vertes affrontent les secondes du championnat de D1 Arkema ce dimanche à 14h45 au stade Salif Keïta : le PSG. Si Jérôme Bonnet s'attend bien évidemment à une confrontation difficile, il croit que les Vertes peuvent réaliser un exploit.

Jérôme Bonnet : "On sait très bien que c’est une équipe qui a un potentiel offensif très important, le fait qu’elles ne prennent que très peu de buts est lié à la possession de balle qu'elles ont. C’est une des forces de Paris. Elles en ont pris six contre Lyon mais il y avait un contexte. Elles ont cette faculté à avoir une possession haute et d'effectuer un contre pressing à la perte de balle c'est donc très dur pour les adversaires de Paris.

On a les profils pour les contrer : Esther (Okoronkwo), Laury (Jésus). C’est sur quoi on va s’appuyer dans le plan de jeu. Il y a des filles qui auraient mérité de rentrer avant dans l’effectif, elles peuvent montrer leur évolution. On a un plan de jeu et ce sont les filles qui sont à même de le faire. On met les meilleures du moment.

On a besoin de points, tant que le match n’est pas terminé on part avec pour le moment un point. Si on peut accrocher un match nul, on le fera. On a vu à l’aller avec le plan de jeu qu’on peut faire douter cette équipe, on l’a montré contre Bordeaux également. Une équipe qui doute peut à un moment donné bafouiller son football. L’idée c’est de respecter le plan de jeu et d’être rigoureuses. Si on n'est pas précis, on va se faire punir. Et quand Paris punit, généralement le score est lourd. Il y a encore beaucoup de travail même si on n’est pas loin de la vérité. On ne peut pas tout travailler d’un coup.

On ne vient pas en tant que victime. Tout le monde s’attendait à l’aller qu’on prenne une bonne valise et cela n’avait pas été le cas car on avait montré un beau visage. Mais montrer un beau visage ne suffit pas pour prendre des points. On a vu que Dijon a réussi à rentrer à 0-0 à la fin du temps réglementaire face à elles, c’est possible."

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher