Bleus : Giroud critique le retour de Benzema en équipe de France | OneFootball

Bleus : Giroud critique le retour de Benzema en équipe de France

Logo : OnzeMondial

OnzeMondial

Performant à l'AC Milan mais absent des dernières listes des Bleus, Olivier Giroud s'est exprimé sur cette obligation de toujours devoir plus prouver que les autres. Il s'est aussi exprimé sur le retour de Karim Benzema.

"Si vous m'aviez dit il y a 20 ans que je gagnerais tant de trophées et vivrais tant de choses incroyables, je ne l'aurais jamais imaginé. Je me sens très reconnaissant". Dans un long entretien accordé à The Athletic, l'attaquant de l'AC Milan ne mâche pas ses mots au moment de revenir sur sa carrière, ainsi que le retour de Karim Benzema en équipe de France. Grand absent des deux dernières listes de Didier Deschamps, le nouveau buteur des Rossonero ne prend pas cela comme une fatalité, et se prononce sur les derniers matchs de l'attaquant du Real Madrid :

"Je me suis dit à moi-même: si Karim revient, tu es grillé. Il (Karim Benzema) a créé un déséquilibre tactique dans notre jeu. Ce n'était pas de sa faute, mais c'était douloureusement évident. Nous avons perdu notre force collective. Ce déséquilibre soudain a perturbé l'équipe. Entre lui et moi, il n'y a jamais eu de problème. Je dois être clair là-dessus. Je n'ai jamais eu de problème avec lui. J'ai passé du temps en équipe nationale avec lui avant 2015. Nous avons joué ensemble la Coupe du monde 2014 et l'Euro 2012. J'aime jouer avec lui sur un terrain. C'est vrai que, tactiquement, on a changé par rapport à la Coupe du monde, et ce n'était pas facile de s'adapter car on ne jouait pas de la même façon, complète Olivier Giroud. Nous aurions eu besoin de temps pour progresser avec lui avant l'Euro. Je pense d'ailleurs que cela s'est vu en Ligue des Nations, l'équipe s'est améliorée et les choses se passent bien pour la France. Je suis heureux pour eux et je sais aussi à quel point cela a été difficile pour Karim lorsqu'il n'était pas en équipe nationale. Donc je suis également content qu'il réussisse en équipe de France. Je n'ai aucun ressentiment à ce sujet. Mais c'est vrai qu'à l'Euro, nous aurions pu et dû faire mieux

"Rebondir, c'est tout moi"

Par la suite, il est revenu sur sa carrière semée d'embûche, comme il l'explique dans cette interview. "Surmonter les difficultés et les doutes a été très important pour moi au fil des ans. Oui, rebondir, c'est tout moi. Mes amis et mon frère avaient l'habitude de dire que j'étais toujours à mon meilleur niveau quand j'étais dos au mur. J'aurais aimé que les choses se passent un peu mieux dans ma carrière à certains moments, mais on ne peut pas toujours l'expliquer. Ce n'est pas comme si je ratais tout le temps de grosses occasions. Mais je sais que cela fait partie de ma carrière et de ma vie et je l'accepte même si, à certains moments, c'était difficile parce qu'on en veut toujours plus."

En attendant, le deuxième meilleur buteur de l'équipe de France continue de s'éclater en Italie. Depuis son arrivée, il a déjà inscrit deux buts lors de ses trois apparitions en Serie A. Une manière, encore une fois, de faire taire ses détracteurs.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher