Bitton analyse la performance du PSG face à Nice, « il n’a plus la maîtrise du milieu de terrain » | OneFootball

Bitton analyse la performance du PSG face à Nice, « il n’a plus la maîtrise du milieu de terrain »

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Ce mercredi le mercredi le Paris Saint-Germain recevait l’OGC Nice, 3e du championnat, dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1. Au terme d’un match soporifique, le club de la capitale et les Aiglons se sont quittés sur un 0-0. Sur les ondes de France Bleu Paris, le journaliste Stéphane Bitton, est revenu sur cette rencontre, qui ne montre aucun signe d’amélioration, dans le jeu de cette équipe parisienne.

«Comme tout le monde, je me suis ennuyé en regardant ce PSG/Nice. Encore un match qui ne fera pas la promotion de la Ligue 1, on rappelle quand même que ce match opposait le leader du championnat à son troisième. Alors c’est vrai, Paris est presque champion d’automne et il faudrait un miracle pour que les Parisiens ne le soient pas, mais c’est un titre honorifique.

Bitton «quand Paris ne progresse pas, il régresse et quelque part c’est ça qui est peut-être le plus inquiétant»

Quand vous alignez Danilo Pereira, Gana Gueye et Dina Ebimbe au milieu de terrain, en l’absence de Neymar et Verratti, la créativité en prend forcement un coup. Pour la première fois, le PSG n’a pas gagné au Parc des Princes cette saison. Pour la première fois, le PSG n’a pas marqué de but au Parc cette saison, et ça c’est quand même problématique. Paris stagne et ne progresse pas. Et quand Paris ne progresse pas, il régresse et quelque part c’est ça qui est peut-être le plus inquiétant, Pochettino n’y arrive pas.

Bitton «Il faut quand même rappeler que Paris a cadré seulement 5 fois sur ses 22 tirs»

C’est ce qui était la force du PSG il y a encore pas si longtemps, c’est le milieu de terrain. Paris n’a plus la maîtrise du milieu de terrain, ce qui a longtemps été sa force. Paris joue avec deux blocs distincts (…) Ce sont les détails qui font la différence. Mais il n’y a pas eu de différence grâce à un très bon Donnarumma et à la maladresse de ceux de devant. Il faut quand même rappeler que Paris a cadré seulement 5 fois sur ses 22 tirs, ce qui est quand même assez catastrophique.»

Avec plusieurs de ses cadres absents, il est normal que cette équipe parisienne ait encore plus de difficulté à imposer son jeu. Mais globalement, ce qu’elle réalise reste inquiétant et loin d’être convaincant. Après quatre mois de compétition, il n’y a aucun signe de progression et cela malgré l’enchaînement des matchs en championnat comme en Ligue des Champions. Normalement, à l’approche des gros rendez-vous, une équipe doit monter en puissance.

Pour cette équipe parisienne, ce n’est malheureusement pas le cas, les matchs s’enchaînent, il y a des matchs nuls, parfois des défaites et régulièrement des victoires sur des exploits individuels, mais rien de réellement convaincant. Globalement, si cette équipe n’a pas été performante au mois d’octobre, elle ne le sera pas au mois de décembre. D’ici la fin d’année et la trêve hivernale, il faut s’attendre à des prestations très peu enthousiasmantes. La seule chose qu’il faut espérer c’est que cette équipe se transforme en seconde partie de saison pour arriver à 100% lors des phases finales de LDC.

Malgré une première partie de saison décevante sur le plan sportif, au niveau des points cette équipe à réaliser le nécessaire. Mauricio Pochettino, entraîneur de cette équipe parisienne, ne devrait donc pas être inquiété, à moins qu’il y ait un revirement de situation durant le mercato hivernal. Espérons donc qu’il parvienne à donner un autre visage à son équipe à partir du mois de février. Car en continuant ainsi, il est évident que le début de l’année 2022 pourra être très long pour les supporters Rouge et Bleu.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher