Bernd Storck tacle l'un de ses joueurs : "Je pense que c'était aussi la bonne décision" | OneFootball

Bernd Storck tacle l'un de ses joueurs : "Je pense que c'était aussi la bonne décision"

Logo : Walfoot.be

Walfoot.be

Il n'y a pas si longtemps, il était encore l'entraîneur du Racing Genk, mais Bernd Storck dirige les Pandas après avoir été licencié dans le Limbourg.

Après la victoire de la semaine dernière à domicile contre le Club de Bruges, Eupen pensait qu'il pouvait aussi bien faire sur le terrain du Racing Genk. Mais les Pandas ont rapidement dû se rendre à l'évidence lorsque Paintsil a planté un doublé après 10 minutes de jeu. "Nous avons clairement perdu le match en première mi-temps", a lâché Storck en conférence de presse. "Nous les avons beaucoup trop invités à jouer au football dans notre moitié de terrain. Quand vous perdez un 1 contre 1 dans votre propre moitié, vous voyez la qualité de Genk avec des joueurs comme Paintsil. Après cela, nous avons dû prendre un risque en jouant un peu plus en attaque. La semaine dernière, contre le Club, nous avons réussi, maintenant nous n'avons pas réussi", a déclaré le technicien allemand.

Fier de ses joueurs

Mené 2-0 puis 3-1, Eupen est revenu à 3-2 en fin de match avant de voir Genk faire 4-2. "Il est difficile de revenir ici, mais mes joueurs ont presque réussi. Avec beaucoup de jeunes joueurs, nous avons continué à aller de l'avant. Nous avons même eu l'occasion de faire 3-3 et avec un peu de chance c'était 3-3 mais à la fin Genk méritait de gagner."

Problème de gardien de but ?

Et puis il y a eu le cas de Nurudeen. Le gardien de but ghanéen, quelque peu excentrique, a été fautif sur le deuxième et troisième but. A la mi-temps, Storck effectuait un changement en faisant entrer Moser dans les buts à la place de Nurudeen. Le portier allemand prêté par l'Union Berlin a fait un travail fantastique mais n'a pas pu empêcher un quatrième but. "Nurudeen a-t-il été blessé ? Non, c'était une intervention tactique de ma part", a expliqué Storck. "Je pense que c'était aussi la bonne décision. Je me sentais plus à l'aise avec Moser dans les buts qu'avec Nurudeen. Si Nurudeen lui-même pouvait vivre avec son changement ? Demandez-lui vous-même", a conclu Storck.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher