Benzema dévore les records | OneFootball

Benzema dévore les records

Logo : Real France

Real France

Le Français est dans la forme de sa vie, et a débuté cette nouvelle saison comme il avait terminé la précédente, en gravant chaque fois un peu plus son nom dans les livres d’histoire du football mondial.

"Sans Benzema, nous ne serions certainement pas là", a reconnu l’entraîneur Carlo Ancelotti hier après la victoire face à l’Eintracht. Une façon pour le coach de saluer la prestation du soir et le but de l’attaquant madrilène, mais aussi sa grande saison. Si grande, qu’il n’y a maintenant plus l’ombre d’un doute sur le nom du prochain Ballon d’Or.

Champion d’Espagne, d’Europe, vainqueur des deux Supercoupes, meilleur buteur et meilleur joueur en Liga et en Ligue des Champions, couplé à sa saison la plus prolifique en blanc (44 buts et 15 passes décisives en 46 matchs), comment pourrait-il en être autrement ? Pour une fois depuis longtemps, aucun débat n’est possible, tant personne ne s’approche de près ou de loin de l’éblouissante année du nouveau premier capitaine merengue.

L’insatiable Benzema profite d’ailleurs de sa grande forme pour dévorer les records un à un. En marquant face à l’Eintracht hier, KB9 est monté seul sur la deuxième marche du podium des meilleurs buteurs historiques de la Casa Blanca, avec 324 réalisations. Il laisse derrière lui le grand Raúl (323), tout en restant à distance des 450 buts de Cristiano Ronaldo.

Quand à cette Supercoupe d'Europe glanée hier, c’est le tout premier titre du Français en tant que premier capitaine, mais aussi son 23ème depuis qu’il est à Madrid. Il égale donc Gento, et n’est plus qu’à une unité de Marcelo, parti cet été avec 24 titres en poche.

À 34 ans, Benzema a pris un tel poids dans l’équipe que certains s’inquiète d’avoir à se passer de lui en cas de pépin. Après la Cristiano dépendance, la Benzema dépendance… Pour autant, Ancelotti comme Florentino Perez ne semblent pas trop préoccupés par cette éventualité.

"Regardez tous les attaquants que nous avons, il ne va pas tomber malade mais s'il tombe malade, nous avons tellement d'attaquants que ça ne se remarquera pas", a même déclaré hier soir, un brin optimiste, le président du Real Madrid à propos du futur Ballon d’Or…

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher