Australie – A-League Men 2022 : infime espoir | OneFootball

Australie – A-League Men 2022 : infime espoir

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Parmi les équipes situées hors des six places qualificatives à la phase finale du championnat, seul le Sydney FC peut encore espérer. Mais les ‘Nix ont leur destin en main. En haut du classement, le retour de City va clore le débat sur le vainqueur de la phase régulière.

À quelques foulées de la fin de la phase régulière, il reste deux inconnues : l’identité du vainqueur et le casting complet du top 6. Après son élimination amère en Ligue des champions, Melbourne City va revenir en championnat. Un retour à la maison qui se fera en douceur contre le Perth Glory. Une victoire des Cityzens leur offrirait quatre points d’avance sur le rival et adversaire, Melbourne Victory, à une journée de la fin, ce qui permettrait de rempoter la phase régulière. En attendant, Perth, honorant le retour de Bruno Fornaroli – blessé depuis le dernier rassemblement de l’Australie – et de Daniel Sturridge, n’a pas fait mieux qu’un match nul contre les Western Sydney Wanderers (1-1). Les Violets font partie des éliminés avec Western Sydney Wanderers, Brisbane Roar (battu par Adelaide United, 0-2), Newcastle et Macarthur. Les deux derniers cités ont vu leur saison prendre fin cette semaine.

Newcastle doit son élimination à son grand rival, Central Coast Mariners. Opposés au Western United, les Mariners ont vaincu les rayés vert et noir de Melbourne par le plus petit des écarts (1-0). Les Mariners prouvent une fois encore leur très bon secteur offensif (quarante-cinq buts marqués en vingt-quatre matchs, deuxième meilleure attaque) et, par cette victoire, ont donc mis fin aux espoirs des Jets qui se sont offert une sortie convaincante face aux Bulls (3-0) où Ante Miličić a quant à lui confirmé sa non-prolongation au club « vidé » par le métier. De son côté, Arthur Papas a été conservé et prolongé. Central Coast a ensuite enchainé, vainqueur ce mardi de Brisbane et assure ainsi sa présence en phase finale.

Il ne reste donc qu’une place à prendre, elle est l’objectif d’une opération miracle pour le Sydney FC ? Eux aussi dans une bulle avec la Ligue des champions, les Sky Blues doivent désormais réussir un sans-faute et espérer un faux-pas de Wellington, dernier qualifié. Sydney compte cinq points de retard et doit donc miser sur une contre-performance des ‘Nix qui vont affronter des Wanderers (éliminés et rival absolu des Sky Blues), tout en devant se frotter et vaincre le grand rival national, Melbourne Victory. Quand on sait le malin plaisir que prendrait le Big V à éliminer son vieux rival, on mesure l’immensité de la tâche qui se présente aux hommes de Steve Corica.

Crédit photo : Mark Evans/Getty Images

À propos de Publisher