"Aujourd’hui, pour les Français, les Verts ce sont les écologistes ! " | OneFootball

"Aujourd’hui, pour les Français, les Verts ce sont les écologistes ! "

Logo : Peuple-Vert.fr

Peuple-Vert.fr

Pascal Charroin, historien du sport à l’université Jean-Monnet de Saint-Étienne revient sur la passion qui anime l'ASSE pour l'Humanité. Extraits.

Une passion sur le déclin à cause des résultats ?

Les résultats s’arrêtent en 1981 lorsque le club gagne son dernier championnat avec Michel Platini, mais la ferveur a continué jusqu’à la fin des années 1990. Aujourd’hui, il y a donc de moins en moins de personnes qui ont connu le grand Saint-Étienne.

Le problème du sport, c’est que, sans résultats, un club perd de son prestige. Une étude réalisée il y a peu par un sociologue sur la signification de certains mots posait notamment cette question : « Que signifie pour vous le mot “Verts” ? » Aujourd’hui, pour les Français, les Verts ce sont les écologistes ! Dans les années 1970, les Verts représentaient pour tous les Français l’équipe de Saint-Étienne comme les Reds pour Liverpool… Ce déclin s’illustre aussi dans le profil type du visiteur du musée des Verts à Geoffroy-­Guichard : c’est le grand-père qui amène son petit-fils. Le problème, c’est le jour où il n’y aura plus le grand-père… 

Le Chaudron ?

 Il symbolise l’AS Saint-Étienne. Quand on vient de Clermont ou de Lyon, on le voit de loin. Lorsqu’il y a un match, il éclaire un peu la ville… 

Saint-Étienne c’était le modèle anglais de supporterisme, une ambiance chaude et populaire qui a contribué à forger son nom de « chaudron ». Aujourd’hui, les gens ne savent même plus pourquoi le stade s’appelle Geoffroy-­Guichard, d’ailleurs les jeunes disent on va à « G-G ». En ne prononçant plus que l’acronyme, l’identité du fondateur du groupe Casino, à l’origine de la création du club, est même en train de disparaître…

Crédit Photo : ASSE.fr

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher