ASSE : Vente du club... Ravichak s'interroge encore, Caiazzo continue de prospecter | OneFootball

ASSE : Vente du club... Ravichak s'interroge encore, Caiazzo continue de prospecter

Logo : But Football Club

But Football Club

Le Prince Norodom Ravichak réfléchirait toujours à l'idée de se retirer de la vente du club. Le projet Markarian semble actuellement le mieux placé mais Bernard Caiazzo espère toujours un milliardaire...

« Je ne viens pas pour réaliser une opération financière. Je souhaite m’investir à long terme et prendre soin de l’ASSE. J’apporterai des moyens suffisants pour réaliser ces ambitions et permettre à Saint Etienne de retrouver sa splendeur. Au-delà, je souhaite aussi promouvoir le football français et la Ligue 1 en Asie en mettant l’ASSE en avant. Nous contribuerons en outre à promouvoir la ville de Saint Etienne et sa région à l’étranger. Mon ambition pour Saint Etienne est nationale et internationale »... le prince cambodgien Norodom Ravichak avait mis l'eau à la bouche des supporters stéphanois il y a un peu plus d'un mois en dévoilant son projet pour l'ASSE dans un entretien accordé à RFI. Objectifs ambitieux, développement du club et de la Ville de Saint-Etienne en Asie, l'opération séduction avait bien marché auprès du peuple vert... mais pas des actionnaires actuels et de KPMG. Et le soufflé est vite retombé, à tel point que Norodom Ravichak songe à se retirer de la course au rachat des Verts. Sa sortie médiatique n'avait pas été appréciée en interne, et l'origine de ses fonds et ses relations intriguaient, ce qui explique qu'il n'ait pas eu le feu vert de KPMG pour accéder à la data room, jusqu'ici.

Markarian a posé ses conditionsLe projet Terrapin, lui, y figure. Mais il s'agit d'un projet américain, et l'ASSE garde un mauvais souvenir de l'échec des négociations avec Peak6 il y a trois ans. Le fonds américain piloté par Jérôme de Bontin avait alors voulu revoir ses conditions d'achat à la baisse après l'analyse des comptes du club, et la vente avait capoté alors que l'ASSE était entrée en négociations exclusives. Le grand bénéficiaire actuel de tout ce remue ménage se nomme Olivier Markarian. Sponsor du club depuis 2004, supporter des Verts, l'homme d'affaires drômois est entré en data room il y a plus d'un mois, et il a les faveurs de Roland Romeyer qui l'avait fait entrer au conseil de surveillance du club en 2018. Soutenu par des fonds luxembourgeois, Markarian aurait réuni une cinquantaine de millions d'Euros. Mais aussi posé ses conditions. Et pour lui, pas question que l'un des deux actionnaires actuels reste au club, ce qui serait la volonté de Bernard Caiazzo. Le président du conseil de surveillance vient de faire un voyage aux Etats-Unis, à Boston, où il aurait rencontré d'éventuels investisseurs, lui qui espère toujours céder le club à un milliardaire capable de permettre à l'ASSE de retrouver son lustre d'antan. Mais le club en est très loin aujourd'hui puisqu'il se bat pour éviter la relégation. Une situation sportive précaire qui pourrait jouer en faveur du projet Markarian, tout autant que sa situation financière.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher