ASSE : départ, attachement, résultats, Cabella raconte ses Verts

Logo : But Football Club

But Football Club

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fstatic.butfootballclub.fr%2Fphoto_article%2F473019%2F208165%2F800-L-asse-dpart-attachement-rsultats-cabella-raconte-ses-verts.jpg&q=25&w=1080

Dans un entretien accordé à Onze Mondial, l'ancien milieu de terrain de l'ASSE, Rémy Cabella, aujourd'hui en Russie à Krasnodar, est revenu sur son départ du Forez. Instructif.

De loin, et même de très loin puisqu'il évolue désormais en Russie, au FK Krasnodar, Rémy Cabella continue de suivre les résultats de l'ASSE. Attaché qu'il est, et de manière générale, à ses anciens clubs français (OM, Montpellier). Lors d'un entretien accordé à Antoine Chirat, de Onze Mondial, Cabella est revenu une fois encore sur son départ éclair de Sainté.

C'était en toute fin de mercato d'été, il y a plus d'un an et demi. Avant que les Verts enchaînent les piteux résultats, licencient leur entraîneur, Ghislain Printant, et appellent à la rescousse Claude Puel. Extraits.

"Les supporters étaient surpris, personne ne s’attendait à ce que je parte, même moi. Rien n’était prévu. J’avais des raisons footballistiques d’y aller. À l’époque, l’ASSE m’a acheté 5 ou 6 millions à l’OM, et je suis parti à 13 millions ! En plus, j’avais un bon salaire, ça les arrangeait. Ça, c’est la partie financière. Pour le sportif, si je suis président d’un club, je ne me serai pas forcément laissé partir, mais les clubs ont besoin d’argent. Ils ont essayé de me garder, mais j’avais pris la décision. La solution, c’était quoi ? M’en empêcher, c’est inutile, ils ont eu raison d’accepter un deal à 13 millions d’euros. C’est une grosse somme. J’ai tout donné pour eux, c’est mérité pour le club, ils m’ont fait confiance, et ils ont pu se renforcer ensuite."

Avant de conclure, sur les mauvais résultats des Verts depuis son départ. "C’est surprenant. J’ai connu de nombreux joueurs qui sont là en ce moment, à part certains jeunes. Ils ont un bon groupe. Certaines équipes demandent plus de temps. Sainté, il faudra peut-être deux ans et non pas six mois. C’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens !"

. Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher