AS Monaco – FC Nantes : « On est capable de faire bien mieux » | OneFootball

Icon: Tribune Nantaise

Tribune Nantaise

·30 septembre 2022

AS Monaco – FC Nantes : « On est capable de faire bien mieux »

Image de l'article :AS Monaco – FC Nantes : « On est capable de faire bien mieux »

Antoine Kombouaré s’est exprimé face à la presse (Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport).

Avant un déplacement périlleux à Monaco, l’entraîneur du FC Nantes a fait un point complet en conférence de presse.

Après la trêve, les Canaris font leur retour en Ligue 1 ce dimanche. Timide 15ème du championnat, Nantes a un impératif de résultat qu’Antoine Kombouaré n’a pas hésité à évoquer devant les journalistes. « Les matches, maintenant, il faut les jouer pour gagner. » Car en principauté, la tâche s’annonce ardue face à des Monégasques qui restent sur trois victoires consécutives en Ligue 1.

À en croire le technicien nantais, la trêve a permis de « régénérer l’effectif ». « C’était la première fois que les garçons enchaînaient la L1 et la Coupe d’Europe. L’idée, c’est de retrouver une équipe solide, défensive, forte dans les duels. On est trop perfectible sur ça. » Et de poursuivre : « On est plus dans l’expectative. Tout ça fait qu’on n’a jamais joué un match sur la durée, avec l’idée d’être constant dans l’engagement. »

L’enchaînement des matches en question

Pour l’heure, les Jaunes n’ont vaincu qu’une seule fois en Ligue 1. Un bilan trop faible, et peu rassurant au vu des adversaires qui se profilent à l’horizon des prochains matches (Monaco puis Rennes). « Je pense que c’est un problème de confiance. Pour l’instant, on n’a pas eu de match déclic, en étant capable de gagner et d’avoir des repères. » Il faudra pour cela rééditer la bonne prestation défensive du match contre Lens tout en retrouvant l’efficacité offensive de la deuxième période face à Toulouse.

L’effectif aussi doit s’adapter et s’ajuster. « Je ne fais pas de choix dans mon esprit pour préserver les joueurs. J’ai un effectif dense, les places sont chères et la concurrence se met en place. » « On a mis des choses en place, on a travaillé mais la vérité est celle de la compétition. Je l’ai dit aux joueurs et je le réaffirme aujourd’hui mais une équipe avec bonne ambiance, je m’en tape (sic). Gagnons. »

« Aujourd’hui, on n’est pas à notre place. Je pense qu’on possède un groupe plus fort que l’an passé. Maintenant, il faut le prouver. »

Pour Antoine Kombouaré, l’équipe doit encore franchir un pallier pour gagner en régularité et en compétitivité. « Aujourd’hui, je ne suis pas content des résultats obtenus. On voit des choses à l’entraînement mais on n’arrive pas à les reproduire aujourd’hui en match. Le haut niveau c’est l’efficacité, le réalisme. » Il conclut : « Le début de saison est compliqué, il ne faut pas le nier. Mais on sait tous où on veut aller, sur la durée. On a envie de faire beaucoup mieux et on est capable de faire bien mieux. »

Mathis Beautrais.

À propos de Publisher