Arsenal – Everton : Gagner et prier | OneFootball

Arsenal – Everton : Gagner et prier

Logo : Arsenal French Club

Arsenal French Club

Neuf mois après une défaite inaugurale sur la pelouse de Brentford, Arsenal termine son exercice 2021/2022 à l’Emirates face à Everton. Si on nous avait dit à la fin de l’été dernier qu’Arsenal terminerait au pire cinquième de Premier League, on aurait probablement signé des deux mains, mais comme vous le savez, l’appétit vient en mangeant. À l’aube de cette dernière journée, les hommes d’Arteta peuvent encore croire au top 4 mais n’ont plus leur destin en main après leur défaite face à Newcastle lundi. Il faudra donc gagner, et éventuellement prier.

Dans cette ineptie qu’est le calendrier de la deuxième partie de saison de Premier League, vous pouvez avoir trois jours de repos en plus que votre adversaire avant la dernière journée de championnat, quand bien même celle-ci est ultra décisive. En effet si les Gunners se sont inclinés lundi sur la pelouse de Newcastle, Everton a joué son avant-dernier match de la maison ce jeudi. Et tant mieux pour eux (et pour nous), il n’auront pas de match couperet à jouer lors de cette ultime rencontre puisqu’ils ont battu Crystal Palace à la maison (3-2) et que leur maintien dans l’élite est désormais (enfin) assuré.

“On a besoin de gars qui ont des couilles”

Mikel Arteta l’a rappelé en conférence de presse ce vendredi, “nous ne sommes pas où nous devrons être”, tout en ajoutant qu’il “faut du temps pour y arriver”. Utopiste il y a plusieurs mois, la qualification en Ligue des Champions est devenue une vraie possibilité ces dernières semaines. Mais la sensation de s’être sabordés face à Tottenham et Newcastle n’est pas prête de se dissiper, tant les Gunners pouvaient avoir la sensation d’avoir fait le plus dur dans la course à la qualification en C1. Désormais, il faudra donc battre Everton et espérer un miracle pour que Norwich (cinq victoires cette saison) batte les Spurs. Sinon, ça sera la C3.

Mais avant d’espérer un triplé de Teemu Pukki, il faudra surtout redevenir performant dans le jeu car les dernières sorties des hommes d’Arteta, même lors des victoires, n’incitaient guère à l’optimisme. Car comme l’a rappelé Granit Xhaka après la défaite de lundi, “si quelqu’un n’est pas prêt pour ce match, qu’il reste à la maison. Peu importe l’âge qu’ils ont. S’ils sont nerveux, laissez-les sur le banc ou à la maison. On a besoin de gars qui ont des couilles.” L’enjeu mais aussi la fatigue, peut-être des raisons qui ont pu expliquer les récentes contre-performances d’Arsenal. Tierney et Partey ne seront pas de retour dans le groupe pour le dernier match de la saison. Tomiyasu, sorti de nouveau touché face à Newcastle, ne jouera pas non plus. On devrait sinon assister à un 4-2-3-1 classique pour Mikel Arteta, sans surprises.

En revanche du côté de Franck Lampard, la victoire face à Palace peut l’inciter à faire tourner, mais l’ancien capitaine de Chelsea ne devrait pas faire de cadeaux à son rival du nord de Londres. Delph, Rondon et Townsend seront absents, Mina est incertain, mais sur le papier, cette équipe d’Everton n’a rien d’un 16e. À l’aller, Richarlison et Gray avaient puni des Gunners apathiques dans le jeu, mais il ne faut pas oublier l’ancien de la maison Alex Iwobi ou encore (le futur de la maison ?) Dominic Calvert-Lewin. Rien de très rassurant surtout quand on sait que les Gunners n’ont battu les Toffees qu’une seule fois lors des six derniers matchs.

Clap de fin pour Laca, Leno…

Enfin, il ne faut pas oublier que ce match sera probablement le dernier sous le maillot d’Arsenal pour Alexandre Lacazette. Totalement éclipsé par Eddie Nketiah depuis son test positif au Covid-19 (50 minutes jouées en six matchs), son récent temps de jeu ne devrait pas l’inciter à prolonger, d’autant que le board cherche des renforts offensifs cet été. Le jeune anglais justement pourrait disputer son dernier match avec le maillot rouge et blanc mais ses récentes prestations ont rabattu les cartes. Nicolas Pépé n’est pas en fin de contrat mais le club devrait essayer de lui trouver un point de chute cet été. Enfin, Bernd Leno fera également ses adieux à l’Emirates. Reste à savoir quel hommage sera réservé à ces joueurs qui feront peut-être un dernier tour de terrain pour célébrer la qualification en C1. Sinon, il pourront aussi en faire un pour fêter la cinquième place parce qu’il y a quelques mois, on aurait signé juste ici pour ça. En bas de la page.

Antoine #AFC

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher