Arsenal – Aston Villa : place au jeu ? | OneFootball

Arsenal – Aston Villa : place au jeu ?

Logo : Arsenal French Club

Arsenal French Club

Après avoir enchaîné 3 défaites, puis 3 victoires, les Gunners vont-ils enchaîner trois matchs nul ? Pour cette neuvième journée de Premier League, Arsenal reçoit Aston Villa avec un objectif : revenir provisoirement à un point de la quatrième place. Pour cela, il faudra afficher un meilleur visage que face à Crystal Palace, afin de réenclancher une dynamique positive.

15 bonnes minutes, puis de l’ennui, un arbitrage (encore) défavorable, et 10 bonnes minutes pour conclure. L’Arsenal qu’on a vu face à Crystal Palace ressemble étrangement à celui que l’on a pu connaitre depuis que Mikel Arteta a repris en main l’équipe. Frustrant, quand on voit les Gunners faire le yoyo dans le jeu, enchaînant le bon, et le moins bon.

Palace, Villa : même combat

Sur le papier, pas grand chose ne change par rapport au match de lundi. L’adversaire n’est pas très bien placé (Palace, 14e, Villa 13e) et ne dispose pas de grandes ambitions (hormis le maintien), cette saison. Au risque de s’attendre à une opposition similaire ? Pas sûr, au vu des dispositifs différents entre les deux formations. Crystal Palace évolue en 4-3-3, quand Aston Villa joue plutôt en 3-4-3. En conférence de presse, Mikel Arteta a d’ailleurs rappelé que cette rencontre était “un test”. Et plus que ça même. En trois confrontations, le technicien espagnol n’a jamais réussi à battre l’équipe de son homologue Dean Smith. Pire, Arsenal n’a pas mis un but sur ces trois matchs.

La crainte, c’est de voir les Villans évoluer en contre, à l’image des Eagles lundi, portés par le trio Watkins-Ings-Buendia. 8e attaque du championnat, le club de Birmingham est victime de ses largesses défensives. Leur défaite du week-end dernier face aux Wolves en est la parfaite démonstration. Alors qu’ils menaient 2-0, les anciens coéquipiers de Jack Grealish se sont finalement inclinés 2-3, concédants trois buts sur coup de pied arrêtés. Mais à domicile, craindre un adversaire comme Aston Villa serait un terrible aveu de faiblesse. Autrement dit, il va falloir produire du jeu, face à un adversaire qui ne lachera rien. Cela passera par du rythme, de l’intensité, et surtout, pendant 90 minutes.

Première titularisation pour Lacazette ?

Tactiquement, l’organisation face à Crystal Palace est loin de s’être montrée concluante, en commençant par l’association Partey-Odegaard. Le Norvégien ne s’est pas mis en évidence à ce poste, partagé entre l’envie de monter, et le devoir de rester assez bas. Relancer Sambi Lokonga face à Aston Villa apparait donc comme une bonne opportunité pour Mikel Arteta. Autre joueur très attendu ce vendredi soir, Alexandre Lacazette. Jamais titularisé depuis le début de saison en championnat, sa présence dans le XI paraît inéluctable ce soir, notamment après son entrée en jeu face à Palace. L’association Auba-Laca pourrait (devrait) donc être mise au coup d’envoi, laissant la porte ouverte à un 4-4-2 ou un 4-2-3-1, avec le Gabonais sur le côté. Malheureusement, Bukayo Saka, victime d’un attentat lundi, ne devrait pas jouer. “Il ne s’est pas entraîné depuis,” avait expliqué Arteta devant la presse.

L’absence de Lil Chill redistribue donc les cartes offensivement. Si Arteta ne titularise pas Alexandre Lacazette, on pourrait revoir Odegaard en 10 et ESR sur un côté. Gabriel Martinelli peut également être une option sur le flanc gauche.

Alors face à Aston Villa, l’objectif est clair : gagner afin d’éviter une nouvelle crise de confiance et rester positionné dans la course à l’Europe. Pour rappel, un succès ce vendredi nous positionnerait provisoirement à un point de la quatrième place.

Antoine #AFC

Crédit photo : Getty Images

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher