Arnaud Pouille (RC Lens) : « La course à l’armement, c’était l’an dernier ! »

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fle11hdf.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F06%2Fpouille.png&q=25&w=1080

Surprise de la cuvée 2020/2021 avec une très belle septième place finale, le RC Lens aborde ce nouvel exercice avec l’envie de confirmer sans pour autant la nécessité de faire des folies sur le marché des transferts. C’est en tout cas le sens du discours tenu par Arnaud Pouille, le directeur général du club artésien.

Le RC Lens sera calme sur le marché

Équipe surprise de l’exercice 2020/2021, le RC Lens n’a pratiquement rien changé de ce qui a fait son succès. En témoigne le léger mais très précis recrutement effectué cet été avec seulement trois arrivées, celles de Deiver Machado, Christopher Wooh et Wesley Saïd. « Cette intersaison a été très différente de la précédente, explique Arnaud Pouille à nos confrères de L’Équipe. La course à l’armement, c’était l’an dernier, cette fois, on a juste tenté d’améliorer ce qui pouvait l’être, au sein d’un groupe qui vit super bien ensemble. L’idée est de le renforcer, si possible ou si nécessaire. »

Mais la véritable attraction estivale du côté artésien se situe dans la vente de Loïc Badé. Courtisé par de nombreux clubs, le jeu défenseur est parti pour près de vingt millions d’euros du côté de Rennes. « C’est sympa d’arriver à des sommes pareilles, ça prouve notre capacité à valoriser des joueurs, mais ça fait bizarre de monter aussi haut« , apprécie Pouille. De quoi travailler sereinement pour pérenniser le club sang et or en Ligue 1.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher