Argentine - Primera División 2021 : San Lorenzo et Independiente premiers leaders

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F30-07-21%2Fsanlorenzo.jpg&q=25&w=1080

Si le tournoi argentin a des airs de marathon, son départ ressemble plus à un sprint effréné. Trois matchs en dix jours au retour de la Copa América avec en plus les compétitions continentales à gérer pour certains, le rythme est hyper intense et peu ont réussi à résister.

Guide du tournoi

Cinq matchs en douze jours. Si vous êtes un club argentin engagé dans une compétition continentale, voilà à quoi ressemble votre mois de juillet post-Copa América. Autant dire qu’avant le week-end qui vient conclure cette folle série en ajoutant un sixième match pour les continentaux, il est difficile pour la plupart des clubs d’enchaîner et de faire des séries.

Deux équipes y sont pourtant en partie parvenu : San Lorenzo et Independiente. Le premier ne joue plus de compétition continentale, sorti dès la phase de groupe, le second vient de conclure son aventure face à Santos en huitièmes de finale. Mais Ciclón et Rojo présentent un bilan similaire : match nul en ouverture face à un autre engagé continental (Arsenal pour San Lorenzo, Argentinos pour Independiente) et deux victoires. Pour San Lorenzo, la dernière a été obtenue face à un Boca qui dont faire encore avec un contexte totalement contraire. La faute à la nécessité d’aligner les pibes en raison des débordements qui ont suivi l’injuste élimination en Libertadores et la contrainte d’envoyer le groupe à l’isolement. Ça avait tenu de manière héroïque lors du nul face à Banfield, ça n’a pas suffit face à San Lorenzo emmené par un grand Ortigoza et deux frères Romero en feu. Deux buts, un par mi-temps et surtout une sale série pour Miguel Ángel Russo avec six matchs sans victoire, des dirigeants qui s’écharpent et des joueurs qui, pour certains ont du mal à se reconcentrer sur le football, pour d’autres commencent à envisager le bras de fer pour s’en aller. Rien de bien encourageant avant le déplacement à Córdoba pour défier un Talleres sur courant alternatif. Des considérations que San Lorenzo n’a guère, désormais leader avec sept points sur neuf, devançant Independiente auteur d’un joli succès face à Estudiantes avant d’assurer face à un Patronato à qui on promettait bien des souffrances cette saison mais qui avait parfaitement ouvert son tournoi avec deux succès en autant de sorties.

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=720&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F30-07-21%2Friver.jpg&q=25&w=1080

Mais juste derrière, la menace guette. Elle se nomme River Plate. Surpris au Monumental en ouverture après avoir été accroché à l’aller en Libertadores, le Millo semblait déjà pour certains en fin de cycle. C’est sans compter sur son incroyable capacité de réaction. Marcelo Gallardo a trouvé sa formule, avec l’association Zuculini – Perez en doble cinco, les hommes de couloirs De La Cruz – Carrascal et surtout le magnifique duo Suárez – Romero devant. Et cela fonctionne. Argentinos en Libertadores (2-0) puis deux cartons en championnat, Unión (4-0) et surtout Lanús à la Fortaleza (3-0) alors que le Granate visait la première place après deux larges succès, d’abord sur l’Atlético Tucumán puis Colón. Attention aussi derrière à Newell’s qui vient de cartonner Estudiantes au Marcelo Bielsa dans un match marqué par l’absence de volonté de défendre de part et d’autre par deux doublés, signés de deux Castro : Nicolás côté Ñuls, Manuel côté Pinchas. La Lepra a donc remporté ses deux matchs à domicile et reste collée au wagon de tête.

Trois journées ne suffisent évidemment pas pour créer de grands écarts. Si certains sont pour l’instant ancrés en milieu de tableau, on pense à Racing et ses deux 0-0 avant la victoire face à Aldosivi, ou au Gimnasia qui a célébré les débuts d’el Pulga par son premier succès après également deux nuls en ouverture, certains sont déjà en difficulté et ne doivent plus perdre de temps. On pense évidemment à Boca, cité ci-dessus, mais aussi et surtout à Vélez, orphelin de quelques-uns de ses cadres appelés notamment aux JO pour ne pas les jouer et qui n’a toujours pas inscrit le moindre but en trois sorties, ou à Defensa y Justicia, dont la traditionnelle opération reconstruction semble plus lente à se réaliser.

Les buts de la J3

Résultats J3

Huracán 1 – 1 Colón

Aldosivi 0 – 2 Racing

Boca Juniors 0 – 2 San Lorenzo

Unión 0 – 1 Banfield

Godoy Cruz 1 – 2 Atlético Tucumán

Sarmiento 1 – 0 Platense

Vélez Sársfield 0 – 0 Defensa y Justicia

Independiente 2 – 0 Patronato

Lanús 0 – 3 River Plate

Central Córdoba 2 – 1 Talleres

Arsenal 1 – 0 Argentinos Juniors

Gimnasia La Plata 1 – 0 Rosario Central

Newell's Old Boys 4 – 2 Estudiantes

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=516&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F30-07-21%2Fargj3c.jpg&q=25&w=1080
À propos de Publisher