Argentine – Liga Profesional 2023 : San Lorenzo se replace | OneFootball

Argentine – Liga Profesional 2023 : San Lorenzo se replace | OneFootball

Icon: Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

·5 juillet 2023

Argentine – Liga Profesional 2023 : San Lorenzo se replace

Image de l'article :Argentine – Liga Profesional 2023 : San Lorenzo se replace

Tandis qu’un River bis chute à Barracas, San Lorenzo se reprend dans son choc face à Central. Talleres n’avance pas et Vélez remporte un match crucial face à Arsenal.

Confortablement installé tout en haut du classement, Demichelis avait décidé de faire tourner lors de sa visite à l’Estadio Chiqui Tapia. Le schéma peu commun, composé de trois centraux pour le seul Sepúlveda en pointe côté Guapo, avait de quoi surprendre. Pourtant, Barracas a parfaitement maîtrisé son match face à un River quasiment inoffensif. À force d’efforts, de générosité et d’efficacité (tout le contraire de River), Barracas Central menait 2-0 à l’heure de jeu avant de voir Borja réduire l’écart six petite minutes après le break des locaux. Malgré une fin de match plus difficile, David a fait tomber Goliath dans son antre, cette fois-ci sans aucune décision arbitrale douteuse.


Vidéos OneFootball


Malheureusement pour le suspense, derrière, on n’avance pas, Talleres laissant passer le dernier train en n’obtenant qu’un décevant match nul face à Godoy Cruz au Kempes. Cela permet à San Lorenzo qui, malgré les transferts de deux pièces maîtresses (Gattoni et Vombergar) et s’impose au Nuevo Gasómetro face à Central de rebondir. Cette victoire fait du bien à un Ciclón qui était au point mort depuis des semaines. Elle est également historique puisque San Lorenzo n’a toujours pas encaissé le moindre pion à domicile cette saison. Conséquence, les Cuervos explosent donc le record de Racing en 1917/18 (ère amateur) qui était de 1320 minutes sans encaisser de but. Impressionnant.

Lanús effectue également une belle opération en s’imposant, non sans peine, à Vicente López face au Calamar. Estudiantes au contraire peut se lamenter du décevant match nul obtenu face à Central Córdoba. Un match au cours duquel le Pincha a eu des occasions à la pelle, se montrant imprécis dans le dernier tiers, principalement en seconde période. Defensa y Justicia s’en sort bien à Florencio Varela dans un match difficile face à un Tigre revanchard. Malgré tout, El Halcón s’impose 1-0 grâce à la sensation Uvita Fernández dès le retour des vestiaires.

Pendant ce temps, dans le « petit » clásico cordobés qui ne s’était plus disputé en première division depuis le Clausura 2000, Instituto s’impose 1-0 à domicile face au rival Belgrano. Pour ce qui est de l’historique global entre les deux (tous matchs officiels confondus), Belgrano reste devant avec cent vingt-cinq victoires, quatre-vingt-deux nuls et quatre-vingt-une défaites. Argentinos a souffert à Banfield, probablement usé par le long déplacement à Quito en Libertadores qui a vu le Bicho perdre la première place de son groupe. Face au Taladro, AAAJ n’a vraiment pas été convaincant, exerçant une possession très haute (71%) mais extrêmement stérile. Banfield a su se montrer plus tranchant et remporte la victoire grâce à un but de son avant-centre, Milton Giménez. Boca a souffert du même problème, énormément de possession mais peu d’occasions franche face à Sarmiento, à La Bombonera. Il a fallu attendre le but de renard de Merentiel puis un autre but digne des meilleurs scénarios estampillé « El Producto ». Coup-franc en attaque pour la Verde, Mainero est chargé de le tirer. Sur le banc, l’un des membres de l’équipe technique xeneize repère que le milieu de terrain n’a pas ôté sa bague et le fait remarquer à l’arbitre. Ce dernier force le joueur à sortir pour l’enlever. Alors que le joueur peine à le faire (sous les remontrances de son entraîneur : « tu es un branleur, Guido »), Boca récupère la balle et lance un contre assassin mené par Vázquez qui la donne parfaitement Médina qui n’a plus qu’à la pousser au fond.

Au Coloso, Newell’s continue de patiner. Mené 2-0 dès la demi-heure de jeu, la Lepra n’a obtenu qu’un match nul face à Gimnasia. En revanche, ça va mieux pour Racing qui inflige une véritable rouste à Colón au Cimetière des Éléphants. 4-0 et au dodo. Le Decano se récupère de son humiliante défaite à Junín la semaine passée par un courte victoire 1-0 face à Unión. Enfin, Vélez remporte un match crucial pour sa survie à domicile face à Arsenal. Independiente souffle également en s’imposant 1-0 devant son public face à un Huracán en chute libre qui n’a remporté que deux des vingt-cinq derniers matchs.

Les buts

À propos de Publisher