Anderlecht et Sergio Gomez à la relance : "Une étape de son apprentissage" | OneFootball

Anderlecht et Sergio Gomez à la relance : "Une étape de son apprentissage"

Logo : Walfoot.be

Walfoot.be

L'erreur fatale de Sergio Gomez dans le Clasico sera-t-elle encore dans un coin de sa tête et, plus généralement, comment le RSCA réagira-t-il au partage décevant contre le Standard ? Vincent Kompany a répondu à ces questions à deux jours du déplacement à Malines ...

Pour ce déplacement et ce second match de 2022, Vincent Kompany a le sourire, et pour cause : "Tout le monde va bien ! Kristoffer Olsson également. De son côté, c'était la préparation du match contre le Standard qui n'avait pas été facile sur le plan physique mais il est désormais à fond à l'entraînement, comme tout le monde", assure le coach du RSCA. Ca, c'est sur le plan physique ; le vrai test sera mental, après le couac du 1-1 contre un Standard bien inférieur. Sergio Gomez, notamment, a connu le premier moment difficile de sa période anderlechtoise.

Sergio Gomez est ici parce qu'il a les capacités mentales pour se remettre de ça

"Oui, c'est une erreur qui a prêté à conséquence", reconnaît d'emblée Kompany. "Mais ça fait partie de la vie d'un joueur de football. On parle là d'un match de championnat. Ca aurait pu arriver en demi-finale de Mondial", relativise-t-il ensuite. Aucun doute pour son entraîneur : Gomez rebondira. "Sergio a la mentalité nécessaire pour progresser après une telle erreur. Il n'est pas ici que pour son talent, il nous a aussi convaincus par ses capacités mentales. Ce ne sera qu'une étape dans son apprentissage".

Kompany, le "coach-corona"

Et dans l'apprentissage du RSCA en général : "En tant que coach, vous n'aimez pas perdre de points, mais il faut toujours essayer d'en retirer le maximum. On a utilisé ce match afin de se pousser à faire mieux et se rappeler nos objectifs", affirme Kompany. "Ce sera une année avec beaucoup d'ambition, collective mais aussi en termes de développement de chaque joueur. Ce genre de revers n'est qu'une étape parmi d'autres".

Quant aux soucis liés au Covid-19 et qui ont freiné le KV Malines ces dernières semaines (ce sera le premier match officiel de 2022 pour les Sang & Or), Vincent Kompany évacue le sujet : "Ce n'est pas à moi de commenter les décisions du KV Malines. Je suis un "corona-coach" (rires), je n'ai connu que ça dans ma carrière de coach. On a eu la chance à Anderlecht d'être assez épargnés, d'autres clubs ont eu plus de difficultés. Je respecte entièrement le staff de Malines et pars du principe que chacun fait au mieux", relativise l'entraîneur du RSCA. "Mon avis a peu d'importance, mais je préfère toujours jouer qu'avoir un match reporté".

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher