Alain Anziani : « On va se battre jusqu’au bout, c’est trop important » | OneFootball

Alain Anziani : « On va se battre jusqu’au bout, c’est trop important »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

Vraisemblablement, les politiques souhaitent se battre aux côté des Girondins de Bordeaux. Le maire de la ville, Pierre Hurmic, tout d’abord, hier, qui expliquait qu’il n’était « pas concevable de s’en tenir à cette décision au regard des conséquences dramatiques pour le club et le territoire. En particulier, le tribunal de commerce de Bordeaux avait validé récemment les garanties négociées entre le club et ses créanciers, documents pourtant écartés par l’instance sportive ».

Puis ce fut au tour d’Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, de montrer être sur la même longueur d’onde dans le journal L’Equipe.

« C’est une décision catastrophique. Gérard Lopez avait saisi le tribunal de commerce, qui avait validé tous les documents, donc il y a une incompréhension profonde sur les motifs de la DNCG. On va se battre jusqu’au bout, c’est trop important. On parle là de la disparition potentielle d’un monument du sport français. Il faut voir que, derrière, c’est évidemment la liquidation judiciaire, la fin du football féminin sur l’agglomération, celle du centre de formation et il y a des questions extrasportives très importantes pour la métropole, qui est propriétaire du Matmut Atlantique. Quel sera l’avenir du stade ? ».

C’est maintenant que nous allons voir si les politiques ont un réel pouvoir. Il semble en tout cas y avoir, au moins, de la volonté.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher