🚨 Affaire de la sextape, 10 mois de prison requis contre Benzema | OneFootball

🚨 Affaire de la sextape, 10 mois de prison requis contre Benzema

Logo : OneFootball

OneFootball

Pierre Germain

Le procès liĂ© Ă  l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena s’est ouvert depuis mercredi Ă  Versailles. Ă€ l’exception de Benzema, qui n’a pas fait le dĂ©placement pour des « raisons professionnelles Â» et est reprĂ©sentĂ© par ses avocats, tous les prĂ©venus impliquĂ©s dans l’affaire sont prĂ©sents (Axel Angot, Mustapha Zouaoui, Younes Houass et Karim Zenati). Mathieu Valbuena, accompagnĂ© de ses conseillers, s’est lui aussi rendu au tribunal.

Alors que le verdict doit être rendu vendredi, les infos clés après les deux premiers jours du procès.


Le réquisitoire

Contre Karim Benzema, mis en examen pour complicité de tentative de chantage, le parquet a requis 10 mois de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende.

Axel Angot, Mustapha Zouaoui, Younes Houass et Karim Zenati sont tous accusés de tentative de chantage.

18 mois et une amende de 15 000 euros ont été requis contre Angot. 4 ans d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende ont été requis contre Zouaoui. 18 mois assortis du sursis et 5000 euros d’amende ont été requis contre Houass. Deux ans de prison et une amende de 5000 euros ont été requis contre Zenati, en état de récidive.


Les acteurs du dossier

En mai 2015, Mathieu Valbuena a vent de l’affaire pour la 1ère fois par l’intermédiaire de son ancien coéquipier Djibril Cissé, qui l’informe de l’existence d’une vidéo intime le mettant en scène, dont il a reçu un extrait via Whatsapp.

S’ensuit une tentative de chantage d’abord menĂ©e par Younes Houass, intermĂ©diaire des supposĂ©s maĂ®tres-chanteurs, Axel Angot, dĂ©tenteur de la vidĂ©o et Mustapha Zouaoui. Par la suite, les deux individus orchestrant le chantage font appel Ă  Karim Zenati, ami d’enfance de Karim Benzema. Le joueur du Real contacte lui directement Valbuena Ă  Clairefontaine et propose de le mettre en contact avec Karim Zenati, dĂ©crit comme « quelqu’un de confiance Â».

La FFF est elle partie civile dans l’affaire et estime avoir subi un préjudice, les deux joueurs étant en sélection au moment des faits.


Les principales déclarations

Valbuena : « On est tous lĂ , sauf Karim. Cela fait six ans qu’on attend Â» […] « Au dĂ©but je n’y croyais pas Ă  cette histoire, je pensais que c’était du bluff. Je me suis senti en danger, mon premier rĂ©flexe a Ă©tĂ© de porter plainte. J’ai eu peur pour ma carrière sportive, pour l’équipe de France. Â»[…] « Il n’a jamais Ă©tĂ© question d’une somme d’argent, mais il y avait une menace avec des gens qui me disent qu’ils ont quelque chose sur moi. Â»

Avocat de Valbuena : « Depuis cinq ans, (Benzema) proclame qu’il veut une confrontation avec mon client, j’espère que le tribunal en tirera les consĂ©quences. Â»[…] « Valbuena comprend que si l’affaire Ă©clate, la carrière de Benzema, et la sienne en Bleu seront compromises. Il a priĂ© pour que ça ne sorte pas. Et il n’a rien voulu dire mĂŞme si ça surprend mes collègues qui l’ont interrogĂ©s comme s’il Ă©tait un prĂ©venu Â» […] « Ce sera insuffisant pour rattraper le temps perdu, il n’a pas pu disputer l’Euro et la Coupe du monde. Cette histoire l’a tuĂ© sportivement et familialement. Â» (après avoir demandĂ© 150 000 euros pour prĂ©judice moral)

Avocat de la FFF : « Du point de vue de la FFF, s’attaquer Ă  des joueurs, c’est s’attaquer au sanctuaire, au sein mĂŞme de Clairefontaine, qui doit normalement ĂŞtre prĂ©servĂ© de toute pollution et rĂ©servĂ© Ă  la pratique du football. Â»

Le parquet : « On n’aurait jamais du dire que c’était l’affaire Benzema, mais plutĂ´t de l’affaire Zouaoui, le cordon ombilical de cette affaire, il est partout et en lien permanent avec les autres protagonistes. Â»


La suite ?

Le verdict des juges du tribunal de Versailles concernant l’affaire devrait tomber vendredi au terme de la 3e journée du procès.