AFC Champions League 2022 : les clubs coréens et japonais à la fête | OneFootball

Icon: Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

·16 mars 2022

AFC Champions League 2022 : les clubs coréens et japonais à la fête

Image de l'article :AFC Champions League 2022 : les clubs coréens et japonais à la fête

Les clubs hôtes se sont tous les trois qualifiés pour la phase de groupe qui se tiendra entre le 15 mai et le 1er avril. Sydney FC s’était déjà qualifié en bénéficiant du retrait du club chinois Changchun Yatai.

Duels sud-coréen/thaïlandais

Honneur au leader de la K League, Ulsan Hyundai, qui accueillait Port FC, qui végète au milieu du classement de la Thai League, en guise de premier duel sud-coréen-thaïlandais. Les Tigres n’ont fait qu’une bouchée des Lions malgré de nombreuses absences (quinze !) dues à la COVID-19, dix-sept joueurs inscrits sur la feuille de match (au lieu de vingt) et l’introduction dans le groupe des jeunes Kim Jae-Sung et Choi Gi-yun. Bien en a pris l’entraineur Hong car c’est ce même Choi, fraichement débarqué de l’Université Yong In, qui inscrit le premier but de la rencontre et son premier but professionnel juste après le quart d’heure de jeu. Ulsan dominait les débats et mettait fin aux espoirs thaïlandais en inscrivant deux buts dans les dix dernières minutes, par l’intermédiaire de Um Won-Sang, bien servi par Leonardo, et Leonardo sur pénalty, alors que tous deux étaient sortis du banc (3-0). Le double vainqueur de l’ACL se rendra en Malaisie pour affronter les japonais de Kawasaki Frontale, le club chinois Guangzhou FC et les hôtes malaisiens Johor Darul Ta’zim.


Vidéos OneFootball


Dans l’autre duel, c’est le leader de la Thai League, Buriram United, qui se rendait sur la pelouse de Daegu FC, qui n’est pas au mieux sur le plan domestique. Il aura fallu assister à la prolongation et attendre la 119ème minute pour croire en l’issue de ce match, grâce à une sortie catastrophique d’Oh Seung-hoon devant l’attaquant congolais Jonathan Bolingi, qui ne se faisait pas prier pour profiter du cadeau. Les visiteurs pensaient avoir fait le plus dur mais l’incontournable Cesinha offrait la chance à ses coéquipiers deux minutes plus tard de régler l’affaire aux tirs au but, en inscrivant le but égalisateur d’un superbe enroulé aux seize mètres (1-1). Malgré un premier pénalty raté de Bruno Lamas pour les locaux, les Thaïlandais n’en profitaient pas et craquaient totalement, à l’image des deuxième et troisième tireur Suphanat Mueanta et Theerathon Bunmathan, ancien de Yokohama F-Marinos, qui envoyaient deux ogives au-dessus de la barre. Alors que les bleus ciel assuraient et n’imitaient pas le pauvre Lamas, Bolingi s’élançait fébrilement avec une prise d’élan minimale et mettait fin au suspense en voyant son tir au but repoussé par Oh. Daegu FC obtient donc le droit d’affronter Urawa Reds, Shandong Luneng et les singapouriens de Lion City Sailors.

Vissel Kobe a du caractère

Andrès Iniesta voulait la jouer, Vissel Kobe ira bien en Thaïlande pour affronter Kitchee SC, Shanghai Port et Chiangrai United en phase de groupe de l’ACL. Il avait mis les choses au clair la veille en invitant tous ses coéquipiers – sans le staff – au restaurant pour les mettre en condition. Aller au resto c’est bien, encore fallait-il se défaire des Aussies de Melbourne Victory qui se voyaient bien prendre la place d’une équipe nippone mal en point en championnat. Si le meneur de jeu espagnol donnait rapidement l’avantage à son équipe dès la 6e minute, Nick D’Agostino égalisait à peine six minutes plus tard pour les visiteurs. Ce même D’Agostino donnait l’avantage à son équipe en doublant la mise à la 71e minute, le moment qu’ont choisi les deux équipes pour se rendre coup pour coup : piqué au vif, Yuya Osako inscrivait un doublé à la 80e puis à la 87e minute. Un match de football dure quatre-vingt-dix minutes, et c’est au terme du temps réglementaire que Ben Folami, servi par D’Agostino, encore lui, égalise. On en est à 3-3 quand débutent les prolongations. On n’ira pas jusqu’à la redoutée séance de tirs au but comme à Daegu, car le Brésilien Lincoln a eu la bonne idée de marquer le but de la qualification après cinq minutes de jeu dans la première période des prolongations (4-3). Objectif rempli pour Vissel Kobe, mais que ce fût difficile…

Pendant ce temps

À l’Ouest, Nasaf attendait sa première victoire en compétition officielle en 2022, attendait même son premier but, et a d’abord souffert à Abu Dhabi face à Bani Yas, s’appuyant sur un excellent Ergashev, avant de frapper, d’abord par Nasrullayev peu avant la demi-heure, puis résistant calmement tout le reste de la rencontre avant de clore la marque à l’entrée du dernier quart d’heure. Les deux autres rencontres ont livré leur vainqueur après une séance de tirs au but avec, dans les deux cas, une qualification décrochée par l’hôte, Al Taawoun et Al Sharjah, qui a arraché la prolongation puis la séance de tirs au but dans les derniers instants d’un match qui paraissait mal embarqué.

Les groupes

Image de l'article :AFC Champions League 2022 : les clubs coréens et japonais à la fête
À propos de Publisher