AFC Champions League 2022 : la troisième étoile d’Urawa | OneFootball

Icon: Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

·6 mai 2023

AFC Champions League 2022 : la troisième étoile d’Urawa

Image de l'article :AFC Champions League 2022 : la troisième étoile d’Urawa

Au terme d’une finale retour d’abord vécu en souffrance puis mieux contrôlée, Urawa décroche son troisième titre continental et vient enfin clore une édition 2022 qui n’en finissait plus.

Après le nul décroché à l’aller, Urawa partait avec une courte longueur d’avance à l’heure d’entrée sur le terrain d’un Saitama surchauffé. Après un exceptionnel tifo des fans des rouges, le match commençait cependant sous le sceau des visiteurs. Le Al Hilal de Ramón Díaz avait décidé de réagir, il confisquait le ballon (près de 73% de possession à la pause) et se créait les premières situations, campant dans la moitié de terrain des Reds. Igahlo se procurait la première occasion, bien sortie par Scholz, Michael, après un slalom dans la surface, forçait ensuite Shusaku Nishikawa, un temps blessé sur un accrochage, à intervenir. Le gros temps fort des visiteurs passé, Urawa commençait à pointer le bout de son nez, misant sur le contre pour exister. Sur une touche rapidement jouée, Hiroki Sakai éliminait son défenseur et décochait un centre au cordeau que Shinzo Koroki venait couper de manière acrobatique. Saitama rugissait en même temps que la barre d’Abdullah Al Muaiouf tremblait. Urawa n’avait pas existé, il se procurait pourtant la plus belle occasion du premier acte. La domination d’Al Hilal reprenait et le dernier frisson était signé André Carrillo, servi par Michael seul à vingt-vingt-cinq mètres, et dont la frappe tendue sortie par un Nishikawa impeccable.


Vidéos OneFootball


Le match basculait d’entrée de second acte sur un long coup franc, une remise de la tête de Marius Høibråten, Shinzo Koroki surgissait de nouveau et tentait de placer sa tête. Le fait qu’il ne touche pas le ballon semblait perturber Carrillo qui tendait la jambe et libérer Saitama en permettant aux Reds de prendre les commandes. Atsuki Ito faisait ensuite passer un nouveau frisson dans le stade sur une frappe lointaine, Urawa contrôlait mieux le second acte et ne cédait aucune occasion aux Saoudiens, à l’exception de la grosse situation d’Odio Igahlo à la 90e que Nishikawa sortait parfaitement. Le champion 2021 est tombé, un an après son entrée en campagne continentale, Urawa décroche sa troisième étoile dans l’épreuve, sur l’exact même score aller et retour face au même adversaire que lors du dernier titre de 2017. Le club japonais rejoint ainsi Pohang au palmarès, revenant à une longueur d’Al Hilal.

À propos de Publisher