À peine retrouvée, le LOSC a perdu son efficacité | OneFootball

À peine retrouvée, le LOSC a perdu son efficacité

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Après neuf matches sans défaite en Ligue 1 Uber Eats, le LOSC s’est incliné pour la première fois de l’année 2022 en championnat. En Bretagne, jamais les joueurs lillois n’auront su faire craquer le portier brestois, Marco Bizot. Retour en cinq points sur cette vingt-deuxième journée.

L’incidence du résultat

Quelques jours auparavant, Jocelyn Gourvennec appréciait l’efficacité de son équipe en première période face à Lorient. En cinq occasions cadrées, le LOSC avait trouvé à trois reprises le fond du but de Nardi. A Brest, les Dogues ont buté sur un mur, nommé Marco Bizot. Mis à contribution cinq fois dans le match, le portier néerlandais été infranchissable devant son public, ce samedi. De l’autre sens, l’efficacité fut elle au rendez-vous.

Sans cadrer le moindre tir dans le premier acte, les Brestois ont mené durant toute la rencontre, la faute à un but contre son camp de Tiago Djalo, dès l’entame de match (3′). Incapable d’apporter sérieusement le danger sur la cage adverse, les Nordistes vont se faire punir en toute fin de rencontre, sur un penalty de Steve Mounié (90+4′). Après neuf rencontres sans défaite, le LOSC s’incline et retombe dans ses travers du début de saison. Face aux équipes de milieu de tableau, les Dogues sont à la peine. La première mi-temps face à Lorient n’était-elle qu’un feu de paille ?

Le joueur du match

Il aura tenté, beaucoup tenté face à Brest, mais Jonathan David n’aura malheureusement pas su trouver la faille. Le Canadien aura cadré deux tentatives en première période. La première, part une belle reprise de volée, le seconde par une déviation astucieuse dans la surface. A chaque fois, Marco Bizot est venu dégoûter l’attaquant lillois par des arrêts de grande classe.

La déclaration du match

« C’est une grosse déception, une grosse frustration par rapport à la physionomie du match. On a raté notre entame. On savait qu’il y aurait beaucoup de jeu long, beaucoup de duels. On a touché trente-trois fois le ballon dans la surface, ce qui est énorme. On a été totalement inefficaces. »

Jocelyn Gourvennec, entraîneur du LOSC

La statistique du match

85 – Cela faisait 85 jours que le LOSC ne s’était plus incliné lors d’une rencontre de championnat. La dernière défaite lilloise était également à l’extérieur, sur la pelouse du Parc des Princes (2-1). Entre temps, le bilan lillois a été très positif, avec quatre victoires et cinq matches nuls.

Le tweet du match

Arthur LASSERON

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher