A 35 ans, Timothy Dreesen raccroche les crampons : "En Belgique, on joue pour ne pas perdre" | OneFootball

A 35 ans, Timothy Dreesen raccroche les crampons : "En Belgique, on joue pour ne pas perdre"

Logo : Walfoot.be

Walfoot.be

Passé par la D1 et la D2 belge, l'ancien joueur professionnel a jeté un regard en arrière sur sa carrière.

Evoluant à Sint-Dimpna, club de 2e provinciale, depuis 2 ans, Timothy Dreesen a joué plus tôt en ce mois de mai son dernier match de football. L'heure est pour l'ancien joueur du Club de Bruges, du Lierse, de Saint-Trond, du Fortuna Sittard, de Ross County, du KV Turnhout, de Dessel Sport et des City Pirates de mettre un terme à sa carrière.

"J'aurai bientôt 36 ans et j'ai été en proie à des blessures ces derniers temps. Du coup, je n'ai jamais vraiment pu jouer 90 minutes à pleine capacité. Si j'avais toujours pu jouer la saison dernière, je n'arrêterais jamais, mais mon corps en a décidé autrement. Après un match, c'est toute une tâche pour moi de sortir du lit ou de descendre les escaliers. Ensuite, vous vous rendez compte que ça suffit", a-t-il confié à Gazet Van Antwerpen.

Fort de 17 ans d'une carrière qui l'aura vu passer de la D1, à la D2, à la nationale 1 et d'autres divisons inférieures, il est revenu sur les moments qui l'ont le plus marqué : "Tout d'abord, il y a la victoire en Coupe de Belgique avec le Club de Bruges, même si je n'ai pas participé moi-même à cette finale. De plus, le titre avec Lierse en deuxième division est également un moment fort." Mais le passage qu'il a préféré restera celui au Fortuna Sittard, aux Pays-Bas. "J'ai préféré jouer aux Pays-Bas. Jouer au football au Fortuna Sittard était très différent de ce qu'il était en Belgique. Aux Pays-Bas, ils jouent pour gagner, tandis qu'ici, en Belgique, ils jouent principalement pour ne pas perdre. C'est une façon très différente de jouer au football et la manière néerlandaise m'a le plus séduit."

À propos de Publisher