2.Bundesliga : une saison déjà historique ! | OneFootball

2.Bundesliga : une saison déjà historique !

Logo : BeFoot

BeFoot

La 2.Bundesliga est un championnat dont on ne parle que trop peu en francophonie et pourtant, il est fort à parier qu’il pourrait se transformer en Francofolies tellement les spécialistes francophones du foot allemand vont vous le faire aimer et suivre. Comment en sommes-nous si sûrs ? Lisez la suite, elle devrait vous donner faim.

Une saison 2021-2022 historique

La plupart des noms devraient vous parler. Qu’il s’appelle Werder Bremen, Hamburger SV, Sankt Pauli, FC Nürnberg, Dynamo Dresden, Schalke 04 ou encore Hannover 96 et Fortuna Düsseldorf. Parmis les 18 clubs composant la version 21-22 de la 2ème division allemande, seuls 5 clubs : le Holstein Kiel, le SV Sandhausen, le 1.FC Heidenheim, le Jahn Regensburg et l’Erzgebirge Aue (qui a joué en première division d’Allemagne de l’Est) n’ont jamais évolué en Bundesliga.

Les 13 autres clubs ont au moins passé une saison en Bundesliga dont certains comme le Werder, Hamburg ou Schalke y ont passé plusieurs décennies et comptabilisent 30 titres de champion de Bundesliga. Même si certains clubs n’ont pas ou peu gagné de trophées, ils comptent néanmoins dans l’Histoire récente ou passée de notre bon vieux football allemand.

Histoire footballistique comme sociétale ou plus vulgairement l’Histoire historique. Ironie de l’histoire, Schalke accueillait Hambourg (score final : 3-1 pour Hambourg) en lever de rideau, le 23 juillet dernier, une affiche qui sentait bon la Bundesliga !

La D2 plus alléchante que la D1 ?

Il y a 20 ans, un tiers de ces équipes se trouvaient en Bundesliga. Des problèmes financiers, structurels, d’infrastructures ont provoqué la chute de certains ex-mastodontes de la D1. Au fil des années, la Bundesliga donne l’impression de se refermer sur elle-même, qu’elle filtre les clubs qui ont (encore) le droit d’y évoluer. Combien de clubs ont réussi à se stabiliser sur le moyen terme chez la grande-soeur de la 2.Bundesliga ?

Peu, ou en tout cas trop peu pour donner un coup de jeune à ce merveilleux championnat. Les derniers ont, pour la plupart, été critiqué à cause de leurs investisseurs (comme Leipzig ou Hoffenheim), ceux qui n’arrivent point à se stabiliser font le yoyo entre la D1, la D2 voire pire…

Autre point laissant penser que la 2. (prononcer tzvaïeteu) est plus alléchante que la Buli (prononcer bouli) est que la hiérarchie ne devrait pas bouger, et attention au spoil : le Bayern sera champion car la différence est encore trop grande avec ses rivaux, Leipzig et Dortmund se qualifieront en Ligue des Champions, tandis que Leverkusen, Mönchengladbach, Wolfsburg et Frankfurt se disputeront la dernière place, une équipe surprise viendra les déranger, Hoffenheim et Augsburg joueront le milieu de tableau, Köln, Bielefeld, Fürth, Mainz et Bochum joueront le maintien. Pas très hype n’est-ce pas ?

Cela dit, même si cela ne fait pas rêver, on tremblera chaque semaine devant les affiches appétissantes qui s’offriront à nous. A contrario, il est compliqué de deviner qui sera sur le podium de l’antichambre de la Bundesliga et compliqué de pronostiquer les trois derniers.

Des derbys à gogo

Cette saison, il y aura des derbys (géographiques et historiques) quasiment chaque week-end. Le derby de Nordrhein Westfalen entre Schalke et Düsseldorf, ceux du Nord avec Kiel, Bremen, Hamburg, Sankt Pauli, les derbys de l’Est entre Rostock, Dresden ou encore Aue. Les affiches les plus attendues seront notamment le Traditionsduell entre le Werder Bremen et le Hamburger SV, les affiches opposant le Werder, Hannover, Schalke, Hamburg, Nürnberg et le Stadtderby Hamburger.

En attendant de vous faire suivre l’intégralité du football allemand sur Befoot.net , nous espérons vous avoir donné envie de suivre la 2.Bundesliga qui n’aura jamais été aussi relevée que cette année.

À propos de Publisher