2.Bundesliga : Le bilan de la mi-saison ! | OneFootball

2.Bundesliga : Le bilan de la mi-saison !

Logo : Fussball Meister

Fussball Meister

La trêve hivernale s’est installée et il est temps de faire un premier bilan sur cette première partie de saison 2019/2020. Quels équipes nous ont agréablement surpris? Quelles équipes nous ont déçues? Nos prévisions sur la deuxième partie de championnat ? la rédaction de Fussball Meister vous dit tout!

Ce début de saison en 2.Bundesliga a réservé aux supporters des surprises mais aussi plein de doutes pour la suite de la saison. Un champion d’Automne surprise, des promus en forme et des équipes relégués pas tous au rendez-vous.. Revenons sur cette première partie de saison !

Les tops de la rédaction

  • Arminia Bielefeld: Qui l’aurait cru en début de saison ? L’Arminia Bielefeld est le champion d’automne de cette 2.Bundesliga. Pour un total de 9 victoires et seulement 2 défaites, l’Arminia Bielefeld a battu tout les pronostiqueurs. Elle doit notamment cette victoire à son attaquant star et actuel meilleur buteur de 2.Bundesliga Fabian Klos. Auteur de 13 buts en 17 matchs, il a su s’imposer comme le joueur important de cette équipe. Bien évidemment, on peut aussi nommer Andreas Voglsammer qui a marqué 9 buts en 18 matchs. Avec 35 buts marqués (dont la plupart dans les 30 dernières minutes, et 21 buts concédés, l’équipe se classe deuxième meilleur attaque et défense. Faible à domicile avec seulement 2 victoires et 5 matchs nul, et très fort à l’extérieur (7 victoires et 2 matchs nuls, le DSC Arminia Bielefeld va devoir continuer sur cette lancée. Vont-ils y arriver ?
  • VfB Stuttgart: Relégué en 2e division, le VfB Stuttgart se devait de rebondir, et ils ont bien réussi. Actuellement en troisième position de cette 2.Bundesliga, les joueurs de Pellegrino Matarazzo ont eu un départ tonitruant avec 3 victoires lors des 3 premières journées. Mais ce qui manque aux rouge et blanc, c’est la régularité. De nombreux problèmes ont surgi depuis cet été : un mercato estival qui a vu les Souabes perdre de nombreux joueurs important, des joueurs sont venus sans certitudes sur leurs capacités à faire remonter le club, l’affaire Silas Wamagituka, un changement de coach… Malgré tout, le club a les moyens de bien figuré en fin de saison et garde toutes ses chances pour remonter dès cette saison en Bundesliga.
  • 1.FC Heidenheim: Autre belle surprise de ce début de saison. L’équipe de Baden Württemberg pointe à la quatrième place. Habitué à jongler entre le top 6 et le milieu de tableau depuis son arrivée en 2.Bundesliga il y a six ans, Heidenheim réalise un très bel exercice 2019/20. Le point fort des hommes dirigés par Franck Schmidt est la défense. En effet, le 11.FCH dispose de la meilleure défense (seulement 18 buts encaissés), l’attaque est également en forme grâce à Tim Kleindienst (7 buts) et Robert Leipertz (6 buts), deux buteurs qui profitent des caviars distribués par Marc Schnatterer, co-meilleur passeur du championnat avec sept passes décisives.

Les flops de la rédaction

  • Hannover 96: Mais que se passe-t-il chez les Hannoverscher? Le club, relégué de Bundesliga, parait en tant que favori pour la (re)montée en première division. Quelques mois après le début de saison, le H96 se retrouve à la … 13e place de 2.Bundesliga avec seulement deux points d’avance sur le premier relégable (1.FC Nürnberg). L’été a été moins mouvementé qu’à Stuttgart (pourtant sur le podium) avec quand mêmes des départs important: Ihlas Bebou (Hoffenheim), Niklas Füllkrug (Werder), Walace (Udinese) notamment. Ces départs n’ont pas réellement été compensé d’un point de vue quantitatif. Le principal chantier hivernal devait se situer au niveau de la défense, car les joueurs de Kenan Kocak ont déjà encaissé 30 buts en 18 matchs. Or, à l’heure où nous écrivons, les Hannoverscher n’ont toujours pas accueilli de défenseurs, mais un gardien (Hansen), un milieu central (Kaiser) et un attaquant renommé (John Guidetti) qui doit se relancer en vue de l’Euro et compenser une attaque en manque d’efficacité (22 buts). 
  • Nürenberg: Autre relégué, autre saison cauchemardesque. Pourtant, leur mercato estival paraissait moins catastrophique que les autres relégués (Stuttgart et Hannover), voire même plus intéressant en vue d’une remontée directe en Bundesliga. Eduard Löwen (Hertha), Ewerton (Hamburg SV), Tim Leibold (Hamburg SV) et Fabian Bredlow (VfB Stuttgart) sont notamment partis, mais les arrivées de joueurs prometteurs Iuri Medeiros (Sporting Portugal), Robin Hack (TSG Hoffenheim), Tim Handwerker (1.FC Köln) ou confirmés comme Johannes Geis (1.FC Köln), Nikola Dovedan (1.FC Heidenheim) ou Michael Frey (Fenerbahce) promettaient de belles choses. De plus, les Bavarois ont pu conserver le très bon gardien Christian Mathenia. Malgré une attaque plus efficace que leurs compères du Hannover (26 buts marqués), la défense bavaroise est très mal en point avec 34 buts encaissés (3e pire défense ex-æquo). Ce problème défensif est une des raisons principales de l’actuelle 16e place (synonyme de barrages) des Nürnberger. A l’heure actuelle, les dirigeants ont fait signer deux défenseurs en prêt: Philipp Heise (28ans, Norwich) et Konstantinos Mavropanos (22 ans, Arsenal). Les hommes de Jens Keller auront fort à faire pour espérer se maintenir, mais ils ne sont qu’à un point de Karlsruhe (15e) et Bochum (14e); tous les espoirs sont permis. 
  • Dynamo Dresden: Saison catastrophique pour le Dynamo, puisque les joueurs de Markus Kauczinski, arrivé le 10 décembre dernier, pointent à la dernière place du classement. Qu’on se l’accorde, voir le douzième du dernier exercice lutter pour le maintien n’est pas très étonnant, mais le voir si loin de la quinzième place (sept points séparent le Dynamo du 15e Karlsruhe) l’est un peu plus. 3e pire défense (avec Nürnberg), le Dynamo est surtout la pire attaque de 2.Bundesliga avec seulement dix-sept buts inscrits, dont six inscrits par Moussa Koné… parti cette semaine à Nîmes où il a rejoint Haris Duljevic (parti cet été du Dynamo). Les Dresdner ont été actif sur les deux premières semaines du mercato en accueillant quatre nouveaux joueurs en prêt: Josef Husbauer (milieu central, Slavia Praha), Marco Terrazzino (ailier gauche, SC Freiburg), Godswey Donyoh (attaquant, Nordsjaelland) et l’attaquant du 1.FC Heidenheim Patrick Schmidt. Mais le départ de l’attaquant Moussa Koné, le plus prolifique du club cette saison, peut laisser perplexes les observateurs de 2.Bundesliga sur le réel objectif des dirigeants du club est-allemand.

Focus

  1. FC St Pauli: Le deuxième club de Hamburg réalise une première partie de saison très moyenne, le club se situe à la onzième place du classement avec seulement trois points d’avance sur Nürnberg (16e). Auteur d’un mercato intéressant avec les venues en prêt de James Lawerence (Anderlecht, Belgique), Viktor Gyokeres et Leo Östigard (Brighton, Angleterre) qui réalisent un bon début de saison. Ce début de saison en demi-teinte peut s’expliquer par le fait que les joueurs ont mis du temps à se faire au jeu prôné par le coach Jos Luhukay, mais on peut voir qu’ils commençaient à s y faire sur les dernières semaines en enchaînant les bons résultats avec une victoire large sur le leader Bielefeld (3-0) et une sur Wehen Wiesbaden (3-1); et les espoirs d’une belle remontée au classement sont permis. Le club Hamburger peut compter sur des hommes forts avec JamesLawrence qui tient parfaitement la défense, Dimitrios Diamantakos, Henk Veerman, Viktor Gyokeres et surtout Mats Möller Daehli (top des meilleures notes à la mi-saison du Kicker). Diamantakos est le meilleur buteur du club cette saison(6 buts, 2 passes décisives), il s’est blessé fin novembre et a loupé les cinq derniers matchs de l’année, ainsi que deux en septembre-octobre puis un autre où il était sur le banc face à Heidenheim. Sankt Pauli n’a gagné que trois fois en son absence. Petite ombre au tableau, le départ de Daehli vers Genk (Belgique). Il était un élément essentiel cette saison, et pour l’instant, son départ n’a pas été comblé.

Nos prévisions

Selon nous, l’Arminia Bielefeld peut tenir le cap, le Hamburg SV (meilleur attaque et meilleur défense) pourrait assurer son retour en Bundesliga après deux échecs retentissant. Malgré ses problèmes, Stuttgart peut accéder à la Bundesliga (via les barrages?), Heidenheim, Osnabrück et l’Erzgebirge Aue vont continuer à poser des problèmes aux clubs du podium et l’un d’eux pourrait créer une surprise. Sankt Pauli peut légitimement espérer finir à une place honorable si les joueurs de Jos Luhukay continuent leur belle lancée. Nürnberg à les cartes en mains pour se sauver mais il va falloir changer des choses dans le jeu, la lutte pour le maintien sera féroce jusqu’au bout. Par contre, pour Wehen Wiesbaden et le Dynamo Dresden, leur situation est très inquiétante, et nous ne les voyons pas se maintenir.

Le championnat reprend le 28 janvier avec un alléchant Arminia Bielfeld- VfL Bochum, et les batailles pour la montée et la descente s’annonce des plus passionnantes!

À propos de Publisher