Amiens SC – Jérémy Gélin ne veut pas « se reposer sur la victoire contre Saint-Etienne » | OneFootball

Icon: le11

le11

·4 de diciembre de 2023

Amiens SC – Jérémy Gélin ne veut pas « se reposer sur la victoire contre Saint-Etienne »

Imagen del artículo:Amiens SC – Jérémy Gélin ne veut pas « se reposer sur la victoire contre Saint-Etienne »

S’il affirme que l’Amiens SC a fait le plein de confiance en l’emportant contre Saint-Etienne, Jérémy Gélin sait aussi qu’il ne faudra pas baisser le niveau de vigilance pour espérer enchaîner contre Troyes, mardi (20h45) à l’occasion de la 17e journée de Ligue 2. Entretien.

Jérémy Gélin, avez-vous eu le temps de récupérer après cette belle victoire contre Saint-Etienne, à la veille d’aller défier Troyes ?

On n’a pas trop le choix ! On digère toujours plus facilement après une victoire. Cela s’est bien passé, on a passé pas mal de temps en récupération. Le coach a insisté sur tout ce qui était travail invisible. J’espère que tout le monde a fait le nécessaire pour être au maximum demain (ndlr : mardi). La victoire contre Saint-Etienne a été bien construite et il faudra mettre au moins la même chose contre Troyes pour pouvoir l’emporter.


OneFootball Videos


On dit souvent que c’est bien de rejouer vite après une défaite. Peut-on en dire autant après une victoire ?

C’est bien aussi, ça te permet de pouvoir enchaîner vite, de pouvoir continuer la série en cours. Il n’y a pas de mal à jouer trois jours plus tard, en tout cas je suis content de rejouer trois jours plus tard.

Même si on vous a senti très fatigué après le match contre Saint-Etienne…

Je pense que c’était le cas des 22 joueurs ! Physiquement, on est prêts, on travaille correctement à l’entraînement. Il y a de la fatigue, on arrive dans un mois de décembre où il commence à faire plus froid, ça devient compliqué. Maintenant, toutes les équipes sont logés à la même enseigne. Troyes a joué le même jour que nous, même si c’était à 15 heures, ce n’est pas un souci pour moi. Il y aura peut-être un peu de fatigue et encore… Quand on aime le football, on ne ressent pas trop la fatigue.

Le fait d’avoir gagné contre Saint-Etienne nous permet d’être sur une dynamique positive, d’avoir une confiance. Mais il ne faut pas non plus se reposer là-dessus.

Vous n’aviez pas gagné à domicile depuis trois mois. On imagine que vous avez trouvé un peu le temps long sur cette période. Cette victoire peut-elle faire sauter un verrou psychologique ?

Il n’y avait pas forcément de verrou psychologique. On prend un scénario compliqué contre Grenoble, un match qu’on contrôlait plutôt bien. Je ne vais pas faire l’histoire de tous les matches… Ce fut long, forcément, parce que tu veux toujours gagner devant ton public, donner de la joie aux gens qui viennent te voir, qui supportent le club. On a quand même pris un peu de points à l’extérieur, ce qui nous a permis de rester bien placé, d’être bien mentalement et de pouvoir travailler sereinement. Trois mois, c’était long et je pense qu’on attendra pas trois mois pour en regagner un autre. J’espère qu’on en prendra encore trois contre Caen sur le prochain match à domicile. On veut continuer à engranger des points et monter le plus haut possible au classement.

Ce match à Troyes est l’occasion de se projeter encore un peu plus dans la première partie du tableau…

Pour l’instant, on ne va pas dire que le classement ne veut rien dire mais c’est difficile de se projeter. Sur ce match à Troyes, le fait d’avoir gagné contre Saint-Etienne nous permet d’être sur une dynamique positive, d’avoir une confiance. Mais il ne faut pas non plus se reposer sur le fait que tu viens de gagner, Troyes est une équipe qui a des qualités, qui pose des problèmes malgré son classement. De toute façon, la Ligue 2 est très compliquée, il faut rester humble parce que ça va très vite.

N’empêche, n’êtes-vous pas un peu déçu par cette dixième place ?

Cela dépend. Tu es dixième mais en étant proche de la 10e place et en étant aussi proche des poursuivants. Cela ne veut rien dire du tout. La finalité est de rester le plus longtemps possible dans le wagon et on verra à la fin ce que ça donne. En attendant, on a un match à Troyes à préparer, un match à aller gagner. On y va pour ça !

Propos recueillis par Romain PECHON

Crédits photo : Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

TROYES – AMIENS SC

17e journée de Ligue 2

Mardi 5 décembre, 20h45

Stade de l’Aube, Troyes

Ver detalles de la publicación